Ce qui change ce 1er (...)

Ce qui change ce 1er mars

Nouveau mois, nouvelles habitudes : voici ce qui change ce 1er mars !

 

- Les tarifs réglementés du gaz naturel reprennent un gros coup de pouce (+5,7%) après la dernière hausse qui datait du… 1er février dernier.
Soit + 1,5% pour les foyers qui utilisent le gaz pour la cuisson, + 3,4% pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et l’eau chaude, et + 5,9% pour le chauffage, avec des variations liées aux abonnements et opérateurs.

- Les fumeurs devront gratter encore plus profondément dans leur porte monnaie puisque plusieurs marques vont augmenter le prix de leur paquet de 10 centimes. Ce n’est pas la mer à boire, mais si c’est encore trop ils pourront se rabattre sur les Gauloises blondes qui passent sous la barre des 10 euros à 9,90€.


- Pour ceux qui ont des tickets-restaurant, pas de souci : leur validité a été prolongée jusqu’au 31 août en raison de la crise sanitaire, après avoir déjà été prolongée jusqu’à la fin de ce mois de février.

- Le chômage partiel est désormais aménagé. Pour les entreprises n’étant pas fermées par décision administrative ou qui ne font pas partie des plus touchées par la crise, l’indemnisation du chômage partiel baisse à 60 % à partir de ce matin. En revanche, les taux actuels sont maintenus pour le mois de mars les secteurs les plus touchés.


- Allemagne : il faudra présenter des tests PCR négatifs de moins de 72 heures pour entrer dans le pays pour les déplacements non professionnels de frontaliers entre l’Allemagne et le département de la Moselle. La France a demandé des « assouplissements » à nos voisins.

-  L’étiquette-énergie change pour les réfrigérateurs, les congélateurs, les lave-vaisselle, les caves électriques, les écrans, les téléviseurs et les lave-linge séchant. Désormais, une échelle de performance graduée de A (très bon) à G (très mauvais) remplace l’ancienne notation moins compréhensible A+, A++ et A+++.

Photo de Une : Le prix de certaines cigarettes va grimper encore un peu plus DR

deconnecte