Feux : l'Europe vole (...)

Feux : l’Europe vole au secours de la forêt

Pour être prête à faire face aux incendies de forêt de grande ampleur cette saison, la Commission européenne a mis en place une flotte européenne renforcée de onze avions et de six hélicoptères de lutte contre les incendies dans le cadre du système ‘rescEU’. La Commission a également publié des lignes directrices à l’intention des États membres pour renforcer leurs mesures de prévention des incendies.

Le commissaire à la gestion des crises, Janez Lenarcic, a rappelé que «  chaque année, les incendies de forêts représentent un risque de catastrophe important pour toute l’Europe. En prévision de la saison des incendies de forêts de cette année, nous devons faire tout ce qui est nécessaire pour réduire l’incidence des incendies. La flotte de lutte contre les incendies de ‘rescEU’ que nous proposons pourra être déployée rapidement et à tout moment au cours de cette saison des incendies de forêts  ».

Ces avions et ces hélicoptères bombardiers d’eau sont prépositionnés de manière stratégique en Croatie, en France, en Grèce, en Italie, en Espagne et en Suède de manière à pouvoir intervenir très rapidement sur les sinistres pour, si possible, les tuer dans l’œuf. Ce dispositif est appelé à être renouvelé chaque année.

« Les incendies de forêts constituent une menace croissante pour les forêts qui abritent 80 % des plantes et des animaux vivant sur terre. Les nouvelles lignes directrices de la Commission présentent des mesures de prévention fondées sur une bonne gouvernance, une planification appropriée, une gestion forestière efficace et les sources de financement de l’UE. Investir dans la prévention est essentiel  » rappelle Virginijus Sinkevičius, commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche.
Selon les prévisions, le risque d’incendie de forêt pour la saison devrait être supérieur à la moyenne, les températures devant être plus élevées de juin à septembre dans la région méditerranéenne. La saison pourrait également connaître une baisse des précipitations, notamment en Europe centrale et dans de nombreuses régions de la Méditerranée. Cela peut accroître le risque d’incendies de forêt, tant dans les zones sujettes aux incendies que dans les nouvelles régions d’Europe.

Illustration de Une : DR

deconnecte