Economie

Identification

14 juin 2018

L'éco-quartier Nice Méridia
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Le prochain Conseil métropolitain du 28 juin sera amené à se prononcer sur la création et l’exploitation d’un réseau de chaleur et de froid pour desservir Nice Méridia. Il s’agira du premier réseau géothermique de la Métropole Nice Côte d’Azur, qui distribuera à terme plus de 30 GWh pour chauffer et refroidir l’ensemble du quartier. Autre première : la création en parallèle d’une offre smartgrid multi-énergies, accompagnant l’optimisation énergétique de l’éco-quartier. Un projet concret, inscrit dans la trajectoire de Nice Côte d’Azur qui est d’atteindre une part de 32% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique d’ici 2030.

Nice Méridia, est inscrit dans le programme de l’opération d’intérêt national Plaine du Var « Eco Vallée », et ce seront à terme 537 000 mètres carrés de surfaces, dont 187 000 mètres carrés de logements, qui seront alimentées par le réseau de chaleur et de froid grâce à 90 sous-stations innovantes.

La Métropole Nice Côte d’Azur a approuvé le 13 mars 2017 le principe de la concession de service public d’une durée de 25 ans. Suite à un avis d’appel public à candidatures et une procédure de mise en concurrence, l’offre de la société IDEX Territoires a été retenue et l’attribution du contrat sera présentée à l’approbation du prochain conseil métropolitain. La société IDEX Territoires exploite en France une cinquantaine de réseaux de chaleur et de froid et son chiffre d’affaires annuel s’élève à 860 millions d’euros.

Les missions d’IDEX Territoires

- Produire des calories et des frigories à partir de la ressource géothermale de la nappe aquifère du fleuve Var grâce à 4 puits d’exhaure et 8 puits de réinjection.
- Assurer une production de chaleur à 82 % par de l’énergie renouvelable, 78 % pour le froid.
- Proposer une tarification permettant d’assurer une compétitivité certaine avec un tarif moyen chaud et froid inférieur à 75 € HT/MWh.
- Proposer l’optimisation énergétique du quartier : production et stockage de données de comptage de production et de consommation, pilotage et stockage de l’énergie, gestion des installations de recharge des véhicules électriques ou encore coaching énergétique des résidents.

Sur la durée du contrat, plus de 470 GWh sous forme de chaleur et de froid seront produits et distribués localement. Cette production s’effectuera dans un bâtiment de 2 niveaux implanté sur un terrain mis à disposition par la Métropole avenue Simone Veil.

Le montant des investissements locaux s’élève à un montant de 18,8 millions d’euros hors taxes, ce qui générera des retombées économiques locales très positives. Autre retombée positive, le montant des redevances publiques locales qui sera de 3,4 millions d’euros sur la durée de la concession.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et Président délégué de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur : « Avec ce tout premier réseau géothermique, nous signons la fin du chauffage individuel ou semi-collectif au gaz et à l’électricité avec des pompes à chaleur électriques qui défigurent les façades et toitures des bâtiments. Nous basculons dans l’ère de l’innovation technique et économique au service de l’environnement et de la solidarité énergétique. Nous basculons dans une ère durable. Nice Méridia, tel que nous l’avons voulu, c’est-à-dire un éco-quartier, se doit d’être exemplaire pour le cadre de vie qu’il offre à ses habitants, mais également sur la prise en compte, dès sa conception, des évolutions environnementales. Tourné vers les écotechnologies, Nice Méridia, sera une des principales zones de développement des Alpes-Maritimes et un exemple de ce que seront les villes de demain : parfaitement desservies, notamment par le tramway, où logements, commerces, espaces de détente et parcs seront à proximité. Dans un écosystème harmonieux, agréable à vivre. »

Photos DR Idex

deconnecte