Les CIP encouragent (...)

Les CIP encouragent les chefs d’entreprises à participer à leurs rendez-vous gratuits et confidentiels

Les Centres d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) incitent les dirigeants à participer à Ieurs Entretiens gratuits et confidentiels dédiés aux entreprises en difficulté.

Les CIP proposent un accompagnement gratuit et confidentiel et encouragent fortement les artisans, commerçant(e)s, dirigeant(e)s de TPE et PME à prendre rendez-vous immédiatement pour être informé(e) de tous les scénarios possibles de sortie/gestion de crise pour leur entreprise.
Si les commerçants sont autorisés à rouvrir leurs portes depuis le 28 novembre, ce dernier confinement, comme le précédent, a eu un impact considérable sur l’activité économique du pays et la santé financière des entreprises. Les activités de restauration, de brasserie et de I’événementiel ne pourront pas reprendre avant janvier -voire plus tard pour certaines - et le
nouveau protocole sanitaire ainsi que le couvre-feu prévu pèseront sur les activités commerciales de cette fin d’année.
Les CIP encouragent les chefs d’entreprises à participer à leurs rendez-vous gratuits et confidentiels avec un tria d’experts (expert comptable/commissaire aux comptes, avocat et ancien juge du Tribunal de commerce) qui permettent d’être écouté(e) et orienté(e). li existe de nombreuses solutions judiciaires destinées à prévenir et empêcher la faillite, parfois méconnues des entreprises, notamment des plus petites. Les CIP proposent aux dirigeants de les informer et de les orienter sur ce volet. Par ailleurs, les experts CIP sont formés depuis 2016 à la détection de la détresse psychologique des dirigeants qu’ils reçoivent. Ils peuvent leur proposer, si nécessaire, un rendez-vous avec un psychologue pour traiter
certaines souffrances psychologiques : burnout, crise suicidaire ...
William Nahum, président du CIP National (qui fédère les 70 CIP présents sur le territoire national), participe également à la mission sur la justice économique lancée par Eric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, et présidée par George Richelme, président de la Conférence générale des juges
consulaires. Cette mission doit rendre son rapport d’ici le 20 décembre 2020.
L’objectif de cette mission est d’éviter l’engorgement des Tribunaux de Commerce avec une cascade de liquidations sèches grâce à une justice commerciale préventive.

Comment prendre rendez-vous avec les experts du CIP ?

- envoyer un maiI (cip@cs.experts-comptables.org) pour être rappelé(e) dans les 24 heures et obtenir un rendez-vous
- choisir son CIP : www.cip-national.fr

Une rubrique dédiée à l’aide à la digitalisation

Si le confinement touche à sa fin, la digitalisation des activités de commerces ne doit pas s’essouffler : il en va de la survie sur le long terme de nombreux commerces de proximité, structures essentielles à la vie économique et sociale des communes, quelle que soit leur taille. Les TPE, PME et commerces sont les premiers touchés et les plus vulnérables face à la crise, et l’impact définitif de la crise sur leurs activités n’est pas encore évaluable. Sur ce constat, le CIP ouvre sur son site internet une rubrique dédiée, recensant toutes les initiatives et dispositifs d’aide à la digitalisation proposés actuellement aux entreprises par divers collectivités, organismes, associations et entreprises.
En dehors de cette situation de crise, l’enjeu du numérique reste central. Les commerces de quartier doivent être accompagnés et aidés dans le développement de solutions numériques dans leur réorganisation. Pour les CIP, il est urgent que l’enveloppe dédiée à l’aide à la transformation numérique des entreprises françaises évoquée parle gouvernement soit précisée et mise en œuvre pour permettre aux commerçants, TPE et PME de rebondir de manière efficace et durable.

Visuel de Une : chefs d’entreprise les experts du CIP de votre territoire sont là pour vous aider dans cette période très compliquée, contactez les ! DR

deconnecte