Les infos de ce jour (...)

Les infos de ce jour de chandeleur

Ski : une saison trop blanche

Pas de miracle pour les stations dont les remontées mécaniques resteront fermées en février a annoncé hier Jean Castex. Un coup dur, puisque les vacances d’hiver représentent le gros du chiffre d’affaires de la saison. A ce jour, aucune date de réouverture n’a été programmée et l’on s’achemine vers une saison blanche. Les commerces de matériel de ski et les activités annexes des stations sont éligibles aux aides financières. Charles-Ange Ginésy, à l’issue d’une visioconférence entre les élus de montagne et Matignon, rappelle que les professionnels auront passé «  plus de 20 mois sans aucune recette » et craint « des conséquences économiques et sociales vertigineuses  ». Il réclame un plan montagne d’urgence.

Charité bien ordonnée…


L’augmentation qui ne passe pas : celle décidée par les trois questeurs de l’Assemblée nationale, en charge de la composition du budget de l’Assemblée, qui ont prévu + 15% pour les moyens consacrés aux moyens de fonctionnement de mandat des députés (frais postaux, téléphonie, déplacements, etc). Trois députées LREM du Var (Sereine Mauborgne, Valérie Gomez-Bassac et Cécile Muschotti) dénoncent cette augmentation «  sans que nous, élus et premiers concernés, n’ayons été consultés ». Elles jugent ce coup de pouce prévu par les questeurs, dont Eric Ciotti (LR Alpes-Maritimes), malvenu en pleine crise sanitaire et aussi économique pour bon nombre de Français.

Un drôle de coco à la Maison Blanche…

Et Joe Biden était finalement un dangereux communiste ? En tous cas, il vient de confirmer sa volonté de doubler la salaire minimum horaire aux Etats-Unis, qui est actuellement de 7,25 dollars au niveau fédéral. Un niveau « économiquement et moralement indéfendable » pour le rapporteur démocrate du projet de loi. Le SMIC américain n’a pas évolué depuis 2009 et le patronat – à majorité républicaine – est opposé à toute augmentation. Les bars et restaurants se contentent même de ne donner que 2 ou 3 dollars de l’heure à leurs employés (un salaire digne du Bangladesh) au motif que ceux-ci empochent des pourboires. Mais que font-ils de tout cet argent ?

Trains de nuit


Jean-Baptiste Djebbari a annoncé que le plan de relance permettra de remettre sur les rails les trains de nuit entre Paris et Nice et entre Paris et Tarbes. Un financement de 100 millions d’euros sera dévolu à cet objectif, pour la rénovation d’une cinquantaine de voitures d’ici à 2022. Pour le ministre des transports, ces lignes pourraient ouvrir dès avril de cette année entre la capitale et la Côte d’Azur, et en décembre 2021 pour Tarbes. Au nom de la protection de l’environnement, l’Union européenne, qui veut prioriser le train par rapport à l’avion pour les courts trajets, souhaite relancer les trains de nuit. Une coopération en ce sens a déjà été signée par les compagnies nationales ferroviaires allemande, autrichienne, suisse et la SNCF.

Visuel de Une DR

deconnecte