Economie

Identification

1er février 2019

Nice, l'une des premières
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

A l’occasion des vœux aux commerçants et artisans qui se sont déroulés hier, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a annoncé que la Ville de Nice allait baisser de 5% de la taxe foncière sur les locaux commerciaux de moins de 400 mètres carrés.


Christian Estrosi :

« La défense du commerce de proximité doit être une priorité nationale. Avec l’Association des Maires de France et les maires de la France Audacieuse, nous nous sommes battus afin que la loi de finances mette en place un abattement fiscal pour les commerçants qui font le cœur économique de la vie d’une commune.

C’est enfin possible. C’est pourquoi, je proposerai le vote d’un abattement de 5% de la taxe foncière de la commune lors du conseil municipal de juin, et elle sera effective dès 2020. Nice sera ainsi l’une des premières villes de France, et à cette heure la seule grande ville, à procéder à cet abattement.  »

Depuis de nombreuses années, la Ville de Nice s’est engagée en faveur du pouvoir d’achat y de ses habitants et du développement de son activité économique. Cette nouvelle baisse, qui bénéficiera à la plupart des commerçants occupant un local de moins de 400 mètres carrés, s’ajoute aux baisses de taxes et d’impôts déjà engagées par Christian Estrosi : diminution en 2018 et 2019 de 20% (soit 2 points) de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères par la Métropole Nice Côte d’Azur, diminution de la taxe foncière de 2,12 points par la Ville de Nice en 2019 et poursuite de la baisse en 2020. Cette nouvelle annonce concerne un montant de 1,2 million d’euros par an qui sera intégralement financé par le produit de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Cette mesure est la dernière d’un plan commerce ambitieux qui a conduit le maire de Nice a proposé aux commerçants niçois l’organisation d’une braderie pendant carnaval, à mettre fin à la Loi Pinel, à recruter un manager du commerce, à mettre en place un site et un numéro qui leur est dédié, à leur proposer un bouton d’alerte relié au CSU ou encore à réformer le règlement de voirie pour faciliter la vie des commerçants.

Visuel de Une (illustration DR)

deconnecte