L'Etat montre l'exemple

L’Etat montre l’exemple pour la Rénovation énergétique 

4 214 projets de rénovation énergétique des bâtiments de l’Etat, représentant 2,7 milliards, ont été retenus dans le cadre du plan #France Relance.

Ces dossiers concernent des bureaux des services de l’Etat (ministères, préfectures), des bâtiments d’enseignement supérieur et de recherche (universités, grandes écoles, laboratoires, organismes de recherche…), des bâtiments des CROUS (logement et restauration) ou encore des casernes, des locaux techniques. 
Parmi les critères retenus, la capacité à mettre rapidement en œuvre le projet, favorisant la relance des économies locales et du secteur du bâtiment.

Un parc immobilier d’une ampleur exceptionnelle


Alors que les bâtiments sont responsables du quart des émissions de gaz à effet de serre en France et que l’immobilier de l’Etat représente un parc d’une ampleur exceptionnelle (97 millions de m² et 191 000 bâtiments), l’Etat doit prendre une large part dans l’effort national de réduction des consommations énergétiques et de l’empreinte carbone.
 « Tous les projets retenus, mais tout particulièrement les 4 108 projets de moins de 5 millions d’euros, vont favoriser les artisans, les TPE et PME partout en France, dans tous les territoires. Par ailleurs, cet investissement va être un formidable levier sur l’emploi et les compétences : on estime qu’il va permettre la création de 20 000 emplois sur 2021-2023  » estiment les services de Jean Castex.

Les marchés seront passés « au plus tard » fin 2021 pour une livraison achevée en 2023.
L’Etat a pris des mesures de simplification : le relèvement temporaire du seuil de la commande publique à 100 000 euros de travaux dans la loi ASAP ou la facilitation de la réalisation de marchés de conception-réalisation dans le PLF pour 2021. « Soucieux de l’équilibre territorial, au cœur des principes de France relance, le gouvernement a veillé à ce que les projets soient répartis dans toutes les régions métropolitaines et ultra-marines ».

Photo de Une DR JMC

deconnecte