Tempête Alex : la voie

Tempête Alex : la voie ferroviaire entre Breil et Saint-Dalmas-de-Tende est réouverte

Depuis la terrible tempête du 2 octobre dernier qui a ravagé les vallées de l’arrière-pays niçois, les habitants de la Haute-Roya ont vécu isolés. Hier, lundi 19 octobre 2020, la liaison SNCF a repris du service pour les voyageurs.
Cela faisait quelques semaines que Saint-Dalmas-de-Tende n’était accessible qu’à pied ou en hélicoptère. Hier, le premier train de voyageurs a enfin pu circuler. La réouverture de cette ligne est une nouvelle étape dans le processus de désenclavement des villages de la Roya.

La tempête du 2 octobre a fortement endommagé le réseau ferroviaire, qui n’est aujourd’hui que partiellement fonctionnel. «  Dès le 8 octobre, la voie a été réouverte jusqu’à Fontan-Saorge. Aujourd’hui (19 octobre), je suis fier d’annoncer qu’elle fonctionne jusqu’à Saint-Dalmas-de-Tende », a énoncé Renaud Muselier, président de la Région Sud. L’ancienne gare de Saint-Dalmas a toutefois dû être remplacée par un quai provisoire. « Le train va arriver jusqu’à 2 km de Saint-Dalmas-de-Tende (…), et les passagers pourront continuer leur voyage au travers d’un service de transports à la demande pour aller, par une route provisoire, jusque Tende et à la Brigue », a expliqué Philippe Tabarot, vice-président de la Région Sud en charge des transports. La Région a également mis en place la gratuité de tous les trains circulant sur la voie Nice-Breil pendant toute la durée de la crise. Cette étape met pourtant en perspective tout ce qu’il reste encore à accomplir pour un retour à la normale.

Un retour à la normale attendu à la mi-février


Si les vallées sinistrées se désenclavent peu à peu, il reste encore beaucoup à accomplir. Seuls deux trains aller-retour sont actuellement autorisés à rouler sur cet axe. D’autres horaires sont prévus : « Nous souhaitons assurer un transport de voyageurs aller-retour le matin et probablement le soir. Néanmoins, ce trafic ne doit pas perturber les rotations de marchandises », a précisé Philippe Tabarot.
 La prochaine étape sera de restaurer la circulation ferroviaire entre Limone (Italie) et Tende. Le retour de la ligne Nice-Cunéo ne devrait pas arriver avant la mi-février. Les habitants des vallées devront encore attendre pour un retour à la normale du trafic ferroviaire.

Visuel de Une : un retour partiel mais tellement attendu par les habitants des villages isolés. illustration DR P.Tabarot Twitter

deconnecte