Utiles ou futiles, (...)

Utiles ou futiles, nos infos de ce 17 septembre

- 
Et le gagnant est… Lionnel Luca. Opposé à l’obligation du port du masque sur l’ensemble de l’espace public de sa commune, le maire de Villeneuve-Loubet avait saisi le tribunal administratif de Nice en référé liberté pour obtenir une modification de l’arrêté préfectoral imposant une mesure qu’il jugeait « arbitraire, disproportionnée et discriminatoire ». Hier, la juridiction lui a donné raison. Lors de l’audience, les arguments de son directeur général adjoint, Mathias Pinet, selon lequel la décision de l’Etat portait atteinte à la liberté d’aller et venir dans une commune qui ne compte que 30% de son territoire en zone urbaine, ont été entendus. En tout cas, davantage que ceux exposés par le sous-préfet Yoann Toubhans qui, au nom du préfet Bernard Gonzalez, a mis en avant le principe de lisibilité pour imposer le port du masque partout à Villeneuve-Loubet. Conclusion des débats : l’Etat a jusqu’à samedi 12 h pour revoir sa copie, « en prenant en considération tant les caractéristiques démographiques et urbaines de Villeneuve-Loubet, que son insertion dans une continuité territoriale  ». Et le tribunal de prévenir : « À défaut, l’exécution de l’arrêté attaqué sera suspendue à compter de cette échéance  ». Les sangliers des bois villeneuvois vont pouvoir ôter leur masque…

- 15 millions d’euros. C’est la somme récupérée par le Département en 2019, dans le cadre de sa politique de lutte contre la fraude à la prestation sociale. Depuis 2011, début des contrôles opérés par une brigade qui comptera bientôt 42 agents, 78 millions d’euros ont ainsi été économisés. En présentant ces chiffres, le 16 septembre, le président Ginésy s’est positionné contre les préconisations de la Cour des Comptes, qui souhaite confier au Centre national d’allocations familiales et à la MSA le pouvoir de sanction des fraudes au RSA. Il entend solliciter le Premier ministre pour lui demander d’expérimenter une gestion complète des dossiers de RSA par la collectivité, « tant en matière de contrôle que de mesures favorisant l’insertion professionnelle ».

-  Christian Estrosi a encore des idées pour améliorer l’économie locale à l’heure de la Covid-19. Hier, s’exprimant sur le plan de relance de 100 milliards d’Euros, présenté récemment par le Premier ministre, le président de la métropole niçoise a demandé au gouvernement d’accorder un bonus aux collectivités qui augmenteront leur investissement et que l’Etat s’appuie encore plus sur les maires, « qui sont les premiers bâtisseurs et les premiers soutiens de la croissance  ». Christian Estrosi souhaite obtenir des avances remboursables ou des subventions pour les projets en cours ou à venir sur le territoire métropolitain, en lien avec les thématiques prioritaires du plan de relance. Un moyen pour lui de sécuriser et accélérer les dossiers de la rénovation de l’usine de valorisation énergétique de l’Ariane, de la station Haliotis, de la modernisation du matériel roulant de la ligne 1 du tramway, du transfert du MIN, de la création du Pôle entrepreneurial de Carros…Il compte aussi sur le plan de relance pour financer le futur Parc des congrès et des expositions, le projet de la Victorine ou encore la création d’un cancéropôle.

- Alerte rouge à Mandelieu-La Napoule ! Depuis le 14 septembre, le Centre Expo Congrès est éclairé en rouge. Une façon de mettre en lumière les métiers de l’événementiel, un secteur fortement pénalisé par la crise sanitaire. Et très inquiet face à son évolution actuelle. L’opération soutient l’UMINEV, l’organisation professionnelle représentative des acteurs de la rencontre professionnelle (organisateurs de foires, salons, congrès, événements sportifs…) qui réclame un plan d’aide inédit pour la filière.

- A vos cannes ! La période de pêche de la truite s’achèvera au soir de ce dimanche 20 septembre. Profitez-en si vous aimez arpenter les berges des rivières et des lacs des Alpes-Maritimes. Dans le paysage des sports et loisirs en France, la pêche occupe une place souvent insoupçonnée. Sa Fédération nationale compte plus de 1,5 millions de pratiquants adhérant à une association, ce qui en fait la deuxième organisation de ce type, derrière la Fédération française de football. Si on ajoute à ce chiffre 1 million de pêcheurs en mer, on comprend vite que la pêche a un poids économique non négligeable. Il est estimé à 2 milliards d’euros, soit davantage que celui du golf par exemple. Si vous avez besoin de matériel, sachez qu’au-delà des enseignes traditionnelles, physiques ou en ligne, vous pouvez vous tourner vers la plateforme Circle Fishers. Ce site internet permet aux particuliers d’acheter ou vendre leurs cannes et autres moulinets d’occasion. 2 000 passionnés y sont inscrits dans toute la France.

Photo de Une : A Villeneuve-Loubet, le port du masque obligatoire sur l’ensemble du territoire communal vit ses dernières heures. Ainsi en a décidé le tribunal administratif de Nice. © JP

deconnecte