Vos infos de ce jeudi 11

Vos infos de ce jeudi 11 février

Une CMP pour la loi bioéthique


Une commission mixte paritaire (CMP), censée accorder l’Assemblée et le Sénat, se tiendra le 17 février à la demande du gouvernement pour tenter de trouver un accord sur un texte commun du projet de loi sur la bioéthique. La mesure phare, l’ouverture de PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens, a été retoquée par le palais du Luxembourg en deuxième lecture. S’il n’y a pas d’accord à l’issue de cette CMP, le texte reviendra dans l’Hémicycle, les députés ayant alors le dernier mot.

Le variant anglais au collège
, Oh my God !

Des professeurs du collège Louis-Nucéra de Nice ont fait valoir leur droit de retrait hier matin en raison de deux cas du variant anglais qui ont été détectés dans l’établissement. Des assistants d’éducation et des conseillers principaux d’éducation ont été placés à l’isolement et remplacés « par des personnes qui ne sont pas formées » recrutées en urgence dénonce le syndicat CGT. Qui réclame une demi-journée de formation au protocole sanitaire pour les nouveaux venus, un dépistage massif dans le collège, et des masques FFP2.

Les écolos et le GP du Castellet

Les élus écologistes du Conseil métropolitain ont mis le pied au plancher pour s’opposer au versement d’une « contribution financière » de deux millions d’euros par an jusqu’en 2023 pour soutenir le Grand Prix de Formule 1 du Castellet. Ils ont expliqué leur opposition à cette décision « indécente » par un prix « exorbitant », par le fait que le circuit ne se trouve pas dans les A-M, que les perspectives climatiques sont « alarmantes (…) comme l’a clairement rappelé l’expert lors de l’installation du Conseil pour le Climat la semaine dernière », que les vallées ont subi la tempête Alex. Enfin, que la crise sanitaire, économique et sociale impose d’utiliser ailleurs ces 6 millions de la collectivité plutôt que pour une « manifestation non essentielle ».

La patronne des CRS débarquée


La directrice zonale de la CRS zone sud, basée à Toulon, Marie-Josephe Mazel, a été débarquée de son commandement à la suite d’une enquête de l’IGPN menée au début de l’année. Les syndicats avaient fait « remonter » un management qu’ils estiment tyrannique et susceptible de générer des risques psychosociaux dans les rangs. Les mêmes griefs avaient été adressés à cet officier lors de son passage à Avignon entre 2016 et 2019. « J’ai déplu car on est payé pour travailler et qu’un chef, c’est fait pour cheffer et pour rappeler aux effectifs qu’il y a du boulot  » avait déclaré Marie-Josephe Mazel à nos confrères de Var Matin.

Violences sexistes : exprimez-vous !

La Commission européenne a lancé une consultation publique sur les meilleurs moyens à utiliser pour lutter contre la violence sexiste et domestique. Les points de vue recueillis alimenteront une initiative législative, attendue pour la fin de cette année. Les personnes souhaitant participer à la consultation publique peuvent remplir un questionnaire qui sera disponible, mais il faudra savoir lire et écrire en anglais pour répondre...

Photo de Une illustration DR

deconnecte