Vos infos de ce jeudi

Vos infos de ce jeudi 1er avril

Tous au même régime


A partir de samedi et pour quatre semaines, toute la France métropolitaine sera soumise au même régime que les départements déjà confinés comme les Alpes-Maritimes. Dans les autres annonces que le président a faites hier soir, le pari de la vaccination avec des dates précises annoncées par tranches d’âge, et davantage de lits de réanimation, deux objectifs qui seront difficiles à tenir. Le Premier ministre, Jean Castex, détaillera la mise en œuvre de ce troisième confinement aujourd’hui devant l’Assemblée et le Sénat lors de séances qui seront suivies d’un débat et d’un vote consultatif.

Un vaccin contre la mauvaise réputation


Ne dîtes plus « AstraZeneca » mais « Vaxzevria ». Sous ce nom un peu barbare se trouve le même produit, sauf que la première appellation invoque désormais le scandale des vaccins promis et non-livrés, des suspicions médicales justifiées ou pas, ayant entraîné des suspensions de vaccination dans plusieurs pays. Le laboratoire anglo-suédois a donc décidé de changer le nom, à défaut de formule. Pour faire oublier sa naissance difficile. Un procédé classique en marketing, parce que c’est de cela aussi qu’il s’agit…

Pas de tunnel sous le port


Il n’y aura donc pas de tunnel sous le port de Nice. Le Conseil d’Etat a définitivement rejeté ce projet imaginé par l’ancien maire Jacques Médecin pour désengorger la circulation sur le quai des Etats-Unis qu’il voulait transformer en skate park géant avec des toboggans pour faire des loopings, spécialité niçoise bien connue. A l’époque, il avait justifié ce projet de la façon suivante : « il n’y a pas de raison que Marseille ait un tunnel sous son vieux port et pas Nice ! Si l’on peut, on le poursuivra même jusqu’à Villefranche-sur-Mer  ». Le Conseil d’Etat a retenu qu’un tel ouvrage perturberait la vie maritime. En particulier la migration saisonnière des poissons au tout début du mois d’avril…


Pas simple d’être juge en Pologne…


La Commission européenne a décidé hier de saisir la Cour de justice de l’UE d’un recours contre la Pologne au sujet de la loi sur le pouvoir judiciaire du 20 décembre 2019, entrée en vigueur le 14 février 2020 dans ce pays. La Commission a également décidé de demander à la Cour de justice d’ordonner des mesures provisoires jusqu’à ce qu’elle ait rendu un arrêt définitif. La Commission considère en effet que la loi polonaise sur le pouvoir judiciaire porte atteinte à l’indépendance des juges polonais et est incompatible avec la primauté du droit de l’Union. En outre, la loi empêche les juridictions polonaises, y compris en recourant à des procédures disciplinaires, d’appliquer directement certaines dispositions du droit de l’Union protégeant l’indépendance de la justice et d’adresser à la Cour de justice des demandes de décision préjudicielle concernant ces dispositions.

Coup de pompe sur la prime vélo


Au moment où Bercy fait encore la promotion d’une prime limitée à 200 euros pour l’acquisition d’un vélo électrique, la petite prime de 50 euros maxi octroyée pour la réparation de son vieux « clou » a cessé hier à minuit. Elle avait quand même permis à 1,5 million de bicyclettes de se refaire une jeunesse chez les réparateurs agréés, sachant qu’une machine bien entretenue peut éviter les accidents.

Photo de Une : Méfi aujourd’hui :) Illustration DR

deconnecte