Vos infos de ce jeudi 26

Vos infos de ce jeudi 26 août

Le « quoi qu’il en coûte », c’est fini


Toutes les « bonnes » choses ont une fin : le ministre de l’Economie, des Finances et de la relance a confirmé hier devant les entrepreneurs réunis sur l’hippodrome de Paris-Longchamp par le Medef que le temps du « quoi qu’il en coûte » est terminé alors que « l’économie française redémarre » avec des « perspectives de croissance à 6%  ». Désormais, pour Bercy, les aides publiques seront distribuées sur mesure « pour soutenir ceux qui en ont besoin  ».

Ciotti candidat à la primaire


Le député LR Eric Ciotti veut « sortir notre pays de la pente du déclin ». Il a donc confirmé ce matin au micro de BFM qu’il sera candidat à la primaire de la droite pour l’élection présidentielle qu’un autre Azuréen, Jean Leonetti, maire d’Antibes, est chargé d’organiser. Partisan d’une ligne ferme, Eric Ciotti entend ainsi cranter le débat sur des valeurs et des moyens que le macronisme a selon lui dévoyés.

Aider les Afghans


« Nous sommes tous convenus qu’il est de notre devoir moral d’aider le peuple afghan et de lui apporter autant de soutien que les conditions le permettent. En effet, la situation est une tragédie pour ce peuple et un revers cuisant pour la communauté internationale a déclaré la présidente de la Commission européenne qui a justifié la tenue d’un G7, même si celui-ci accouché d’un souris. « Nous devons surtout aider les personnes qui sont en danger immédiat, c’est-à-dire les femmes, les filles et les enfants, qui constituent la grande majorité des personnes déplacées à l’intérieur du pays. C’est la raison pour laquelle nous sommes résolument décidés à accroître notre contribution à l’aide humanitaire » a poursuivi Ursula von der Layen qui a annoncé un quadruplement des moyens financiers affectés à cette ambition.

La fin du pont aérien


La France mettra un terme aujourd’hui aux évacuations depuis l’aéroport de Kaboul. Depuis le 14 août, veille de la prise de la capitale afghane par les talibans, nous avons rapatrié 2 500 personnes dont une grande majorité d’Afghans. Mais il reste des personnes sur le tarmac, qui n’ont pas encore pu prendre place dans les avions, notamment des auxiliaires et interprètes qui ont travaillé avec l’armée française et pour lesquels on peut se faire beaucoup de souci... Plusieurs pays ont organisé des départs dans des conditions délicates, mais ces dernières portes d’espoir vont se refermer le 31 août après le retour à la maison des Américains.

Reconstruction des sentiers, pas à pas


À la suite de la tempête Alex, de très nombreux itinéraires inscrits au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée ont été lourdement endommagés, en particulier dans les vallées de la Roya, de la Vésubie, de la Tinée et du Moyen Var. Avec, à ce stade, le bilan suivant : un linéaire impacté de plus de 900 km de sentiers, 51 passerelles détruites en totalité ou partiellement, 11 ponts détériorés. Le Département et le PNR du Mercantour ont entrepris d’importants travaux pour reconstruire ces sentiers, fortement fréquentés et qui participent à la vie du tissu économique local. La semaine dernière, les travaux de reconstruction de la passerelle de Peirastrèche dans le Boréon ont été livrés.

Photo de Une / Fin du pont aérien entre la France et Kaboul - illustration DR

deconnecte