Vos infos de ce lundi 21

Vos infos de ce lundi 21 juin

Les voix contradictoires du conseil constitutionnel


Le Conseil constitutionnel a présenté des commentaires contradictoires de sa décision concernant la loi Molac sur la promotion des loirs régionales qui prévoit un enseignement immersif dans les établissements publics et non plus seulement dans les établissements privés et associatifs. Le 21 mai, le conseil constitutionnel a censuré cette disposition "dans les établissements qui assurent le service public de l’enseignement ou sont associés à celui-ci", alors que le 17 juin, dans un "commentaire de sa décision", il précise que sa décision "ne s’applique toutefois qu’à l’enseignement public". Le 18 juin, il a modifié son propre commentaire pour préciser que sa décision «  ne s’applique qu’au sein du service public de l’enseignement  », lequel comprend le privé et l’associatif. Comprenne qui pourra…

Pas touche à Tintin !


C’est le message envoyé par le tribunal judiciaire de Marseille qui vient de condamner l’artiste « Peppone » et son galeriste à verser 110 000 euros de dommages et intérêt à la société Moulinsart qui gère les droits de l’œuvre d’Hergé. « Peppone » avait réalisé une exposition avec 90 bustes inspirés du reporter à la houppette blonde. Donc, pour les images de Tintin, c’est « motus et bouche cousue  », et je dirais même plus : « botus et mouche cousue ».

La recette de la liberté…


Deux détenus du centre pénitentiaire de Moulins-Yzeure se sont évadés en fin de semaine dernière à l’occasion d’un arrêt pipi dans les toilettes de l’autoroute A89. Ils revenaient d’un concours culinaire inter-prisons destiné à faciliter la réinsertion professionnelle lorsqu’ils ont volé sur le parking une voiture pour prendre la poudre d’escampette et fausser compagnie à leurs accompagnateurs du SPIP. Les deux hommes âgés d’une vingtaine d’années étaient libérables en 2022 et 2023. Même s’ils sont repris, pour eux les carottes sont cuites : ils ne participeront pas à la finale.

Dons aux cultes

Cela ne tient pas du miracle, mais du projet de loi de Finances rectificative qui prévoit d’augmenter la déduction fiscale pour les dons aux cultes. Celle-ci passe de 66% à 75% du total des versements, dans la limite de 554 euros (au-delà de cette somme elle sera de nouveau de 66%). Cette générosité est temporaire (jusqu’en décembre 2022) et a pour but de compenser la baisse des dons en raison des confinements.

Visuel de Une : La société Moulinsart ne plaisante pas avec l’image des personnages de Tintin illustration DR

deconnecte