Vos infos de ce lundi 26

Vos infos de ce lundi 26 avril

Les « deuxièmes lignes » prioritaires


Les « deuxièmes lignes » âgées de plus de 55 ans vont enfin devenir prioritaires pour la vaccination. Depuis samedi, ils bénéficient de créneaux réservés pendant deux semaines a annoncé le ministère du Travail. Est concernée une vingtaine de professions (conducteurs routiers, de bus, livreurs, chauffeurs de taxi et VTC, contrôleurs des transports publics, agents d’entretien, agents de gardiennage , personnels des commerces d’alimentation, caissières, employés de libre-service, etc).

L’Italie redémarre doucement


Les restrictions sanitaires vont être levées aujourd’hui dans une partie de l’Italie, celle des zones classées "jaune" où le risque de contamination est le plus faible. Les restaurants vont donc rouvrir, mais seulement sur les terrasses en plein air. Les cinémas, théâtres et salles de concert pourront aussi retrouver leur activité avec une jauge maxi de 50% de public. Des mesures qui paraissent encore osées au vu de l’épidémie mais qui font rêver les professionnels de l’autre côté des Alpes. Les écoles, collèges et universités donneront la priorité aux cours en présentiel.

Antiterrorisme


Gérald Darmanin a annoncé dans Le Journal du Dimanche qu’un projet de loi visant à « pérenniser » des mesures contenues dans la loi antiterroriste de 2017 et la loi renseignement de 2015 sera présenté ce mercredi en Conseil des ministres. Ce texte, déposé après l’attaque mortelle au commissariat de Rambouillet (Yvelines), comprend une vingtaine d’articles. Il prévoit notamment un contrôle administratif renforcé des sortants de prison condamnés pour des faits de terrorisme, la facilitation des visites domiciliaires avec un critère de « menace grave ». Il doit permettre plus aisément la fermeture des lieux de culte et renforcer les moyens technologiques de lutte contre les terroristes.

Sarah Halimi

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dimanche en France pour contester l’absence de procès après le meurtre de Sarah Halimi en 2017. "Sans justice pas de République", "Pas de droit sans justice", furent quelques unes des banderoles. Le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti a annoncé un projet de loi fin mai après la confirmation par la Cour de cassation de l’irresponsabilité pénale du meurtrier de Sarah Halimi.

Visuel de Une : Rome comme d’autres villes en Italie retrouve dès ce matin un peu de liberté DR

deconnecte