Vos infos de ce mardi 16

Vos infos de ce mardi 16 mars

AstraZeneca à l’arrêt en France

Retards de livraison, certes, efficacité moindre que d’autres vaccins, peut-être. Mais surtout effets indésirables chez des personnes qui ont reçu une dose d’AstraZeneca qui ont conduit plusieurs pays à ne plus utiliser, au moins temporairement, ce produit. Hier, le président Macron a annoncé la suspension de ce vaccin en attendant l’avis de l’autorité européenne du médicament qui doit « tomber » jeudi. Pour l’heure, s’il y a des inquiétudes, il n’y a pas de certitude d’une éventuelle nocivité et les organes de contrôle s’activent pour tirer la situation au clair. Voilà en tout cas qui ne va pas accélérer la campagne de vaccination, mais c’est le principe de précaution qui prévaut.

Des pâtes pour les étudiants


En temps ordinaires, cela ferait sourire certains ou crier à la récupération par d’autres. Mais aujourd’hui, que le fabriquant de pâtes Panzani offre 40 000 paquets aux étudiants est plutôt ressenti comme la bonne idée. Elle va permettre d’aider concrètement et rapidement cette population précarisée par la crise. Dix tonnes, soit 200 000 repas bienvenus ! Des associations d’étudiants continuent à demander davantage d’implication de l’Etat.

Ecran géant à Monaco

Face au succès remporté par ses studios TV, le Grimaldi Forum Monaco optimise son offre avec un écran LED de 10 mètres x 3 qui place son nouveau plateau parmi l’un des plus grands proposés en Europe du Sud. Les clients du GFM disposent désormais d’un outil optimal lors de leurs événements pour diffuser et visualiser en live tous types de contenus sur un écran. Chacun des deux studios TV accueillent jusqu’à cinq personnes sur le plateau et un nombre quasi-illimité de participants à distance en fonction de la plateforme choisie.

Le pastoralisme en plein boom

La Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse a inscrit le développement des activités pastorales comme l’un de ses axes prioritaires. Après deux essais concluants avec l’éleveur Philippe de Racco à Auribeau-sur-Siagne et à Grasse, qui ont confirmé les atouts écologiques et économiques de cette pratique, la cité du Parfum a adopté en octobre 2020 l’éco-pâturage pour l’entretien d’une quinzaine d’hectares de ses espaces naturels enherbés. Après la phase d’essais, le déploiement de cette démarche pilote auprès des communes membres et des entreprises du territoire se poursuit avec la société Accords et Parfums qui se lance à son tour dans une gestion différenciée de ses terrains par éco-pâturage. Ses espaces seront entretenus par les moutons, chèvres et chevaux d’Olivier Maure.

Les Verts vont voir rouge


Le Conseil d’Etat a validé hier la ré-autorisation provisoire des néonicotinoïdes pour la culture de la betterave sucrière. Plusieurs ONG se voient déboutées alors qu’elles réclamaient en urgence l’interdiction du retour de ce produit surnommé "tueur d’abeilles", autorisés temporairement pour faire face à une invasion de pucerons qui mettent à mal la production. Cinq molécules entrent dans la composition de cet insecticide efficace, trop efficace, et qui participe au déclin des populations des butineuses et pollinisatrices. 

L’Italie aussi voit rouge

Le gouvernement italien a adopté de nouvelles mesures anti-Covid jusqu’au 6 avril en plaçant en zone rouge les régions ayant plus de 250 nouveaux cas par semaine. Ce qui entraîne la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités ; des limitations de déplacements réservés pour le travail, l’achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé. Nos plus proches voisins de Ligurie sont eux classés en zone orange, qui prévoit un couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin, le port du masque obligatoire en extérieur, l’interdiction de se déplacer d’une région à une autre. Des restrictions sont en œuvre pour entrer sur le territoire italien (consulter le site de l’ambassade de France en Italie pour les modalités précises et évolutives).

Le train sur ses rails


Le 1er janvier dernier a marqué le début de l’Année européenne du rail. Cette initiative de la Commission européenne veut mettre en avant les avantages de ce moyen de transport « durable, intelligent et sûr ». Il s’agit donc d’encourager les citoyens et les entreprises à utiliser le train et de contribuer ainsi à l’objectif du pacte vert pour l’Europe de neutralité climatique d’ici à 2050. Dans l’UE, le secteur ferroviaire représente moins de 0,5% des émissions de gaz à effet de serre liées au transport, ce qui en fait l’une des formes les plus durables de transport de voyageurs et de marchandises. Malgré ces avantages, environ 7% seulement des personnes voyagent en train et 11% des marchandises sont transportées par rail.

La garantie jeunes universelle sur de bons rails

Le rapport du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse sur l’évolution de la Garantie Jeunes a été remis à la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne. Il prévoit une « garantie jeunes universelle » qui se veut être un accompagnement personnalisé vers l’emploi accompagné d’une aide financière. C’est la première étape vers cette « garantie » dont l’ambition est de couvrir « potentiellement près d’un million de jeunes en 2021 ». Il s’agir de fournir « un nouvel écosystème d’aides dont les principes seraient : plus d’autonomie, d’universalité, de simplicité et de personnalisation ».

Visuel de Une : Choisir le train pour son prochain voyage, c’est bien pour la planète ! DR

deconnecte