Vos infos de ce mardi 27

Vos infos de ce mardi 27 avril

Lumière du jour


Les jours rallongent, le couvre-feu va être retardé. C’est la confidence qu’Emmanuel Macron a faite hier à l’occasion d’une visite d’école à Melun à une petite fille qui jugeait « un peu énervant » de se retrouver bouclée à la maison alors qu’il fait encore beau (et jour) dehors. Le président a aussi égrené les différentes étapes du déconfinement qui permettront de retrouver une vie normale à mesure de la progression de la vaccination et de la baisse de l’épidémie. Il nous faudra encore quelques semaines ou mois de patience.

Echéance de la réouverture

« En mai, fais ce qui te plait » : cet adage, les patrons de bars et de restaurants voudraient bien le faire leur après plusieurs mois de fermeture et un moral dans les chaussettes. Pour eux, l’échéance d’une réouverture semble se rapprocher même si, prudent, le gouvernement n’a encore donné aucune date précise. Mais les professionnels ont bien écouté « mi mai » dans la dernière intervention de Jean Castex et se préparent en conséquence pour accueillir la clientèle. Parmi les difficultés rencontrées, celle de trouver des saisonniers et du personnel partis travailler dans d’autres secteurs, et qui n’ont pas forcément envie de revenir exercer un métier aux horaires élastiques.

Startup ‘Shoppeer’


La startup cannoise Blue Beacon est lauréate du concours startups de l’IntercoTour Sud-PACA. Avec son application mobile ‘Shoppeer’, la jeune pousse basée sur le nouveau campus « Bastide Rouge » a remporté le concours régional et vise maintenant la victoire au concours national qui se déroulera à Paris en fin d’année. Neuf candidates régionales ont participé à cette sélection. Blue Beacon, qui a réussi le déploiement de son application auprès de 650 commerçants du bassin cannois, a su aussi séduire le jury. Bravo !

Chômage et assurance


Malgré tout, la vie « normale » continue. La réforme de l’assurance chômage qui doit entrer en vigueur le 1er juillet a provoqué plusieurs manifestations à Lyon, Lille et dans plusieurs villes mais n’a pas provoqué une forte mobilisation : quelque centaines de personnes à chaque fois. Ce mouvement était initié par les syndicats CGT et Solidaires et par des associations comme le Mouvement national des chômeurs et précaires, auxquels se sont joints des collectifs d’intermittents qui, bien que non-concernés par la réforme, réclament la poursuite de « l’année blanche » et la réouverture des lieux culturels. La réforme chômage impactera à la baisse ( -17% en moyenne) les allocations versées aux ayants droit à partir de cet été tandis que la durée théorique d’indemnisation sera portée de 11 à 14 mois mois. 

Téléconsultation : plainte après un décès


La famille d’un homme de 40 ans atteint d’un cancer et d’obésité, décédé en avril 2020 une semaine après une téléconsultation, a déposé plainte pour homicide involontaire. Elle reproche une erreur de diagnostic à la suite d’un « interrogatoire à distance incomplet » réalisé pendant le premier confinement selon leur avocat. Pour la famille, le lien entre téléconsultation et mauvais diagnostic est flagrant puisque la décompensation diabétique dont cet homme est mort aurait pu facilement être détectée par une prise de sang. Le médecin qui a pratiqué cette téléconsultation n’était pas le docteur habituel du patient. Dix neuf millions de téléconsultations ont été réalisées en 2020 en France, vingt fois plus que l’année précédente.

Visuel de Une : va t-on bientôt pouvoir profiter d’un coucher de soleil avec le décalage du couvre-feu ? Réponse mi mai :) illustration DR

deconnecte