Vos infos de ce mardi 9

Vos infos de ce mardi 9 février

Locations saisonnières à Nice : c’est oui


Pas de restriction de circulation au niveau national, donc pas d’arrêté interdisant les locations saisonnières. C’est le raisonnement suivi hier par le Tribunal Administratif de Nice qui avait été saisi en référé par l’Union professionnelle des locations de tourisme (UPLT) qui contestait l’arrêté pris par Christian Estrosi pour limiter la venue de touristes du 6 au 20 février pendant les vacances d’hiver. L’arrêté a donc été retoqué, malgré une situation tendue dans les hôpitaux en raison de l’épidémie. La Ville de Nice a annoncé son intention de faire appel devant le Conseil d’Etat.

Culture : Cannes et Antibes « out »


Les deux villes du sud ambitionnaient de devenir « Capitale française de la culture » en 2022 et avaient chacune fait acte de candidature pour obtenir ce label, faisant valoir de beaux arguments. Mais le jury ne les a pas retenues lors d’un premier écrémage, leur préférant les dossiers du Grand Angoulême, Brest, Laval, Le Mans, Metz, Saint-Paul de La Réunion, Sète, la communauté de Communes du Val Briard et de Villeurbanne. Le ville lauréate sera désignée en mars.

A l’école, c’est grave docteur ?


On ne les avait pas entendus depuis le début de la crise : les médecins de l’Education nationale – ils sont 800 en France – demandent que tous les établissements ferment le plus rapidement possible et pour quatre semaines alors que les élèves de la zone A ont déjà entamé leurs vacances. Pour eux, il s’agit « de tenter d’éviter une fermeture qui risque d’être beaucoup plus longue dans le cadre d’un confinement, ce qui va à l’encontre de l’intérêt des élèves  ». Ils pensent que deux semaines de vacances ne seront pas suffisantes pour couper la propagation du virus.

Charité bien ordonnée…

Alors que ses soignants au contact des malades attendent toujours leur première injection, la haute direction de l’Hôpital américain de Neuilly a déjà bénéficié du vaccin pour son « Board of Governor’s », équivalent du conseil d’administration, et de gros donateurs. Ce bel exemple de solidarité est révélé par FranceInfo qui précise que « ces vaccinations "coupe-file" ont été pratiquées grâce aux dotations du vaccin Pfizer-BioNtech fournies par l’Agence régionale de santé d’Île-de-France aux hôpitaux et cliniques privés de la région ». Quant à l’hôpital, il ne communique pas sur ce sujet, se réfugiant sans rire derrière le secret médical.

La guerre de l’eau


Il y a de l’eau dans… l’eau potable à l’occasion du bras de fer opposant depuis plusieurs mois Veolia à Suez. Les deux géants français ont entrepris des discussions « amicales » qui n’ont pas abouti alors que le premier veut absorber le second. Finalement, Veolia a lancé une OPA hostile, mais le tribunal de Nanterre saisi dimanche soir a ordonné à Veolia de suspendre son initiative dans l’attente de nouvelles discussions entre les deux groupes. Ce week-end, Bruno Le Maire a indiqué clairement qu’une «  opération de cette ampleur, entre deux champions industriels, ne peut réussir que si elle est amicale (…) On ne peut pas réussir contre les salariés, le conseil d’administration, les usagers ». Retour à la case départ donc pour les deux champions de la distribution et de l’épuration de l’eau, entre autres activités.

Ski faut pas faire, quand même…

A Courchevel, on a eu une idée pour contourner la difficulté des remontées mécaniques fermées : l’accès à une piste par… la route ! Cela permettra à la riche clientèle internationale de cette station huppée de glisser sur deux kilomètres « balisés et sécurisés ». Mieux que rien. Mais pas bon pour l’air pur des montagnes, lorsqu’il y aura des embouteillages au sommet…

Visuel de Une : Antibes ville d’art mais pas capitale de la culture française en 2022. DR

deconnecte