Vos infos de ce mercredi

Vos infos de ce mercredi 16 juin

Régionales : Cap Ecologie prête à fusionner si…


Selon une info de nos confrères de Nice Matin, Jean-Marc Governatori, tête de liste de Cap Ecologie, se dit prêt à faire barrage au Rassemblement National en Provence-Alpes-Côte-d’Azur en passant un accord avec le président sortant Renaud Muselier. Créditée de 4 à 6% des intentions de vote, sa liste pourrait fusionner à condition qu’elle dépasse le seuil des 5% au soir du premier tour. "Muselier n’est pas écologiste mais il est démocrate" a justifié Jean-Marc Governatori qui souhaite que le sortant fasse plus de place à l’écologie dans son programme. Les derniers sondages parus montrent que Thierry Mariani (RN) conforte son avance dans les intentions de vote.

Sarkozy droit dans ses bottes


Ligne de conduite inchangée, pugnacité : Nicolas Sarkozy n’a pas varié d’un iota, hier au tribunal, où il comparaissait en personne pour l’affaire Bygmalion du financement frauduleux de sa campagne 2012 perdue face à François Hollande. L’ancien président de la République a réfuté toute responsabilité pénale dans le dépassement du plafond légal de ses dépenses de campagne en 2012. Sarcastique, il a demandé où se trouvait sa « campagne en or », estimant que celle-ci s’est trouvée au même niveau financier que celle de ses adversaires.

Sommet Biden – Poutine à Genève


Rencontre entre Joe Biden et Vladimir Poutine aujourd’hui à Genève. Peu de chances que les deux hommes, qui ne s’apprécient guère, parlent de la victoire des Bleus sur la Mandschaft hier soir à Munich. Ils évoqueront le désarmement – sans doute un vœu pieu – mais aussi le climat et la Covid 19. Et aborderont des sujets qui fâchent comme le cyberterrorisme, l’Ukraine ou les droits de l’homme dont l’affaire Navalny. Il n’est pas exclu que les deux puissances échangent des prisonniers accusés d’espionnage. On remet la balle au centre ?

Nestlé dans la tourmente

Tempête sur le Léman. Dans une note interne destinée à ses cadres qui a fuité dans le 
Financial Times, l’industriel suisse de l’agroalimentaire estime que 60 % de ses grands produits de consommation ne sont pas de bonne qualité. Ne sont cependant pas concernés les produits pour la nutrition infantile, pour animaux de compagnie, le café et la nutrition médicale.

UE : 20 milliards d’emprunt pour la relance


L’Union européenne (UE) a réussi hier à emprunter 20 milliards d’euros par une obligation à dix ans sur les marchés financiers pour son plan de relance de 750 milliards d’euros destiné à surmonter les conséquences économiques de la pandémie. Les 27 Etats membres ont donné leur accord fin mai, non sans difficulté, pour ce financement exceptionnel. Les pays ont commencé à déposer leur demande auprès de l’UE, la France devant recevoir 40 milliards.

Visuel de Une : Nestlé dont le siège est à Vevey en Suisse dans la tourmente suite à la diffusion d’une note interne mettant en évidence la mauvaise qualité nutritionnelle de la majorité de ses produits. illustration DR

deconnecte