Vos infos de ce mercredi

Vos infos de ce mercredi 21 avril

Johnson & Johnson : « bénéficiaire »


Comme AstraZeneca, le vaccin Johnson & Johnson a fait l’objet de suspicion pour des effets secondaires indésirables, en particulier la création de caillots sanguins après l’injection. L’Agence européenne des médicaments s’est prononcée hier en estimant que les bénéfices l’emportent sur les risques. Elle a établi un "lien possible" entre le vaccin et des cas rares de caillots sanguins. La Haute autorité de santé (HAS) française doit se prononcer à son tour avant la fin de semaine. La France compte en particulier sur ce produit pour mener dans les temps sa campagne de vaccination.

Une conciergerie médicale au Palais des Festivals


Le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes lance à partir du 1er juillet 2021 son service d’accompagnement médical personnalisé en partenariat avec l’entreprise française Concilio. Grâce à une plateforme digitale sécurisée, les participants accrédités aux salons professionnels et congrès pourront bénéficier d’une prise en charge médicale complète 24h/24 et 7j/7 tout au long de leur séjour. Ils pourront aussi avoir accès à des téléconsultations médicales ou obtenir des prises de rendez-vous avec des médecins généralistes et spécialistes dans des délais très courts. Le Palais des Festivals est le premier centre de congrès en France à se doter d’une conciergerie médicale.

Renforts policiers


A l’occasion d’un déplacement à Montpellier sur le thème de la sécurité, le président de la République a annoncé le recrutement de policiers et gendarmes supplémentaires. Soit 10 000 hommes et femmes supplémentaires qui seront recrutés sur la fin du quinquennat, pour permettre une présence renforcée des forces de sécurité sur la voie publique et dans les transports. Concernant les recrutements 2021 pour les Alpes-Maritimes, 95 postes de policiers nationaux sont annoncés : 22 sur la circonscription de Nice, 17 sur celle de Menton, 17 sur celle d’Antibes, 15 sur celle de Cannes, 13 sur celle de Cagnes-sur-Mer et 11 sur Grasse.

Vous disposez d’une application Waze ou Coyote ?

Le signalement des contrôles de police sur ces applications et sur d’autres semblables pourra être interdit temporairement selon un décret paru mardi au Journal Officiel. A partir du 1er novembre 2021, les préfets ou le ministre de l’Intérieur pourront en effet interdire la "rediffusion de tout message ou de toute indication émis par les utilisateurs d’un service électronique d’aide à la conduite ou à la navigation". Ces interdictions concernent les contrôles d’alcoolémie, de stupéfiants, les alertes enlèvement et seront limitées dans le temps. Les contrôles de vitesse ne sont pas inclus dans ces restrictions.

Visuel de Une : du nouveau pour les applications qui vous aident à recevoir des signalements des contrôles de police - DR

deconnecte