Vos infos de ce mercredi

Vos infos de ce mercredi 26 mai

Jean-René Palaccio s’évade en solo


Il aimait le jazz, il aimait les musiciens. Ces dernières années, il a organisé les belles nuits de « Jazz à Juan » et du « Monte-Carlo Sporting Summer Festival ». Jean-René Palaccio, 67 ans, est parti rejoindre au paradis de la musique Miles Davis, Oscar Peterson et tous ces artistes qui nous rendent la vie plus belle. Ce grand directeur artistique, homme cultivé et chaleureux, nous a quittés hier. Il ne verra pas le 60ème festival de Juan dont il avait assuré la programmation avec toujours la même exigence…

Confiance dans l’institution judiciaire


Le projet de loi pour la « confiance dans l’institution judiciaire » a été adopté hier à l’Assemblée nationale en première lecture par 342 voix contre 105, et 96 abstentions. Le texte, accompagné d’un volet organique, devrait être examiné au Sénat à la rentrée. Il prévoit des procès filmés, des droits renforcés dès l’enquête préliminaire, le secret des avocats renforcé et la fin des réductions de peine automatiques.

Georges Tron démissionne de son mandat de maire


Condamné en appel ce printemps à cinq ans d’emprisonnement, dont trois ferme, pour « viol et agressions sexuelles en réunion » sur une collaboratrice, Georges Tron continuait de gérer la ville de Draveil dont il était le maire depuis sa cellule de la prison de la Santé. Il vient de démissionner de ce mandat a annoncé hier le premier adjoint de la commune. Acquitté en première instance, condamné en appel, l’ancien secrétaire d’Etat s’est pourvu en cassation.

Saint Paul soigne sa nature


Saint-Paul-de-Vence a signé un partenariat de trois ans avec le Conservatoire d’espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au programme notamment, la réalisation d’un inventaire citoyen floristique et faunistique. L’un des premiers chantiers sera l’observation et le comptage des reptiles et amphibiens, insectes, chiroptères, mollusques et de la flore.

Trafics, blanchiment d’argent, cybercrime, fraude, contrefaçon, piraterie…

Lloin d’être exotique, l’économie criminelle est une réalité dangereuse pour de nombreuses entreprises, de la multinationale à la start-up. Consciente de cet enjeu, l’EDHEC a créé en 2005 la Chaire « Management des risques criminels », dont la vocation est de former les étudiants de l’école aux bons réflexes : détecter et décider. La Business School annonce le lancement d’une série de documentaires TV sur l’économie criminelle réalisée par Bertrand Monnet, professeur titulaire de la Chaire EDHEC Management des risques criminels. La série sera diffusée sur Netflix à l’international, où elle s’intitulera Dirty Cash, et en France sur RMC story, où elle s’intitulera Le business du crime.

Visuel de une : Saint-Paul-de-Vence a signé un partenariat de trois ans avec le Conservatoire d’espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur : objectif établir un inventaire floristique et faunistique illustration DR

deconnecte