Vos infos de ce mercredi

Vos infos de ce mercredi 3 mars

A distance


Comme les copropriétaires pour leurs assemblées générales… Les députés pourront désormais en cas de crise voter à distance les déclarations du gouvernement ou un texte entier. En revanche, ils ne pourront approuver les amendements et les articles. Cette décision a été prise lundi à l’Assemblée.

Mineurs privés de liberté


La contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Dominique Simonnot, pointe dans un rapport rendu public la situation préoccupante des mineurs dont le nombre des placés dans les centres éducatifs fermés ne cesse d’augmenter. Ils étaient 804 au début de l’année 2020 contre 672 dix ans plus tôt. Huit su dix sont en détention provisoire. Pour elle, l’enfermement "constitue une contrainte dont la gravité est telle qu’elle ne peut être qu’un dernier recours et que son usage doit être limité par les principes de légalité, de nécessité et de proportionnalité". Elle dénonce des structures qui ne sont pas toujours adaptées tandis que les droits à l’éducation et au maintien des liens familiaux ne sont pas toujours maintenus. La contrôleure note aussi une situation préoccupante pour les jeunes filles.

Covid : les A-M toujours sur la crête


La situation sanitaire demeure très préoccupante dans les Alpes-Maritimes où depuis le début de l’épidémie le coronavirus a fait 1 509 victimes, dont un tiers dans les EHPAD. L’Agence régionale de santé indique que 114 personnes se trouvent en réanimation, qu’avec un taux d’incidence à 561 pour 100 000 habitants les AM sont toujours le département où le virus circule le plus. Enfin, 104 clusters actifs sont en cours d’investigation. Un nouveau conseil de défense sanitaire doit se tenir aujourd’hui à Paris : de nouvelles mesures seront-elles annoncées ?

Sarkozy à la télé


L’ancien président sera ce soir l’invité du 20 heures de TF1. Il répondra aux questions de Gilles Bouleau sur sa condamnation en correctionnelle à trois ans de prison dont deux avec sursis pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire des écoutes. Nicolas Sarkozy ressent cette condamnation comme une injustice. «  J’ai fait appel de la décision, peut-être faudra-t-il que ce combat s’achève devant la Cour européenne des droits de l’homme. Ce serait pour moi une souffrance que d’avoir à faire condamner mon propre pays, mais j’y suis prêt car ce serait le prix de la démocratie » annonce t-il dans Le Figaro de ce jour.

Coopération judiciaire avec les pays tiers


La Commission européenne veut renforcer la coopération judiciaire en matière pénale avec les pays tiers pour la rendre plus efficace. Les mandats de négociation qui lui ont été accordés lui permettront d’entamer des discussions sur l’échange d’informations avec treize pays : l’Algérie, l’Argentine, l’Arménie, la Bosnie-Herzégovine, le Brésil, la Colombie, l’Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Tunisie et la Turquie. Un aspect important de ces négociations concernera des garanties en matière de protection des données à caractère personnel, de la vie privée et des libertés et droits fondamentaux des personnes.

Visuel de Une : Va t-on vers un allongement du confinement du weekend dans les A-M où la situation sanitaire ne s’améliore pas. DR

deconnecte