Vos infos de ce mercredi

Vos infos de ce mercredi 7 avril

Tchin-tchin les amis…

Jean qui rit, Jean qui pleure. Alors que nous repartons pour un tour de confinement, la Grèce et le Portugal ont redonné un peu de mou à leurs populations depuis hier avec la réouverture de la plupart des commerces. Au Royaume-Uni, le gouvernement a aussi préparé un déconfinement progressif, avec la possibilité de boire sa pinte d’ale ou de stout à la terrasse des pubs. Santé les amis ! On espère vous rejoindre très bientôt pour trinquer, un verre de Côtes de Provence à la main…

A défaut de fabriquer des vaccins…


Voilà qui est peut-être de nature à aider le président à tenir sa promesse sur la vaccination : à partir d’aujourd’hui une entreprise française va commencer le conditionnement vaccin à ARN messager de Pfizer-BioNTech. Elle a investi 20 millions d’euros, la moitié financée par l’Etat, pour remplir les flacons stériles qui doivent être conservés à très basse température (-70 degrés). Une cinquantaine de personnes ont été recrutées sur le site normand de Delpharm installé à Saint-Rémy-sur-Avre.

Vous trouvez ça drôle ?


Son avocat dit qu’il manie l’humour «  avec brio  ». C’est à voir. L’homme d’affaires et de médias Pierre-Jean Chalençon a fait machine arrière après avoir prétendu organiser dans des restaurants de quartiers chics de Paris des repas gastronomiques et clandestins auxquels des ministres auraient participé en pleine période de mesures sanitaires. Il est allé jusqu’à citer des noms. Une « information » qui a provoqué l’ouverture d’une enquête pénale par le procureur de Paris Rémy Heitz. Depuis le businessman iconoclaste est revenu sur ses affirmations. La rédaction de LCI, à l’origine de cette affaire, maintient sa version.

Ecole buissonnière et écrans noirs


L’hébergeur français OVH réfute les accusations du ministre de l’Education nationale. Jean-Michel Blanquer avait estimé que les dysfonctionnements constatés hier du site « Maclasse à la maison » relevaient de la responsabilité d’OVH et d’une cyber-attaque. Pour ce premier jour de cours à distance, des écoliers, collégiens et lycéens français n’avaient pu se connecter.

Contre l’optimisation fiscale


La proposition de l’administration Biden de s’accorder avec ses partenaires internationaux sur un taux minimal d’imposition des entreprises est plutôt bien reçue en Europe. Cela permettrait de réguler la concurrence commerciale entre les pays et de donner à ceux-ci les moyens d’un développement économique plus harmonieux, sans dumping social notamment. La grande difficulté sera de trouver un taux d’équilibre acceptable par tous puisque le taux d’imposition sur les sociétés n’est que de 13% en Irlande quand il est de plus du double en France…

Visuel de Une : de nombreux élèves ont eu du mal à accéder aux EMT hier pour la première journée d’école à la maison illustration DR

deconnecte