Vos infos de ce vendredi

Vos infos de ce vendredi 5 février !

Bioéthique sans PMA


Le Sénat a adopté la nuit dernière le projet de loi de bioéthique. Mais sans l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, et sans la possibilité pour les femmes d’une autoconservation de leurs ovocytes hors raison médicale. Le texte a été adopté par la majorité de droite, à main levée, après des discussions houleuses.

Solidarité

Le Syndicat national des moniteurs du ski français a organisé une collecte de fonds au profit des sinistrés de la tempête Alex. Une démarche de générosité et de solidarité remarquable alors qu’eux mêmes sont à l’arrêt avec la non-ouverture des stations. Leur président national, Eric Brèche, les directeurs des Ecoles de Ski Françaises d’Auron, d’Isola 2000, de Valberg, de Gréolières et de la Colmiane remettront aujourd’hui à Saint Martin-Vésubie le produit de cette collecte au Conseil départemental en présence d’Ivan Mottet, maire de la commune.

Etre avocat et juge à la fois ?

Des avocats siégeant aux côtés des juges de façon à tenir davantage d’audiences et ainsi désengorger les tribunaux des affaires accumulées pendant le confinement et pendant… la grève des avocats ? Peut-être. C’est en tous cas le souhait d’Eric Dupond-Moretti, qui envisage de modifier la loi en ce sens et veut créer un groupe de travail destiné à défricher ce chantier. Le ministre attend qu’on lui fasse « des propositions concrètes et innovantes, voire même très innovantes, peut-être même disruptives ». Même si cette mesure ne devait qu’être temporaire, elle provoque déjà l’opposition du Syndicat de la Magistrature qui voit dans cette affaire un manque criant de moyens pour la justice.

Drones : les réserves de la CNIL

Les drones de loisir, c’est sympa, mais ces appareils le sont beaucoup moins s’ils sont utilisés par la police pour des missions de surveillance. C’est l’avis de la CNIL, saisie par la commission des Lois du Sénat, qui s’est penchée sur la proposition de loi de « sécurité globale », et qui tique franchement sur l’usage de ce moyen pour le maintien de l’ordre. Même critique pour l’exploitation des images captées par les caméras piéton des policiers, que la Commission veut voir mieux encadrée. Il est vrai que si l’on met bout à bout vidéo, géolocalisation, reconnaissance faciale et autres nouveautés technologiques, on peut se faire du souci pour les libertés individuelles…

Lafarge, laisse béton…

Un plan de réorganisation a été présenté aux partenaires sociaux de Lafarge, il prévoit la fermeture de l’usine de fabrication de ciment de Contes et la suppression de 65 emplois directs. Le site doit arrêter sa production – environ 400 000 tonnes par an - au début de l’année prochaine. Elle est installée depuis 1867 dans la vallée des Paillons et propriété de Lafarge depuis 1906. Selon le maire de Contes, Francis Tujague, cette fermeture intervient alors que le cimentier a investi 2 millions d’euros récemment dans ses installations.

Photo de Une : illustration DR

deconnecte