L'assurance-vie, un (...)

L’assurance-vie, un investissement rentable ?

Hier à l’hôtel le Saint Paul de Nice s’est tenue la conférence annuelle organisée par Primonial sur le thème "Comment repenser son épargne face à la baisse des fonds en euros ?" Avec les interventions de Guillaume Fraget de Primonial REIM, Brice Gimeno de DS Investment Solutions et Valérie Pruvost de La Financière de l’Echiquier.

Aujourd’hui, s’ouvre une période charnière dans laquelle beaucoup de choses se passent que ce soit au niveau climatique ou des révolutions technologiques et plus globalement sociétales, entraînant une prise de conscience sur le plan économique.

Ne plus se limiter au fonds euros traditionnels dans son épargne

Depuis le début du XIXème siècle, le fonds euros ne cesse de dégringoler passant d’un taux moyen supérieur à 5% en 2000 à 1,4% en 2019 d’après la fédération française de l’Assurance. Il est même probable selon l’institut « Good value for money », que la rémunération des fonds euros poursuive sa baisse jusqu’à atteindre les 0,5% sur les cinq prochaines années. Pour éviter les déconvenues, il est désormais nécessaire de sélectionner avec soin son fonds euros sans se limiter aux seuls fonds euros dit traditionnels mais d’explorer les différentes possibilités offertes comme les fonds euros immobiliers ou bien les fonds euro croissance. 
Il apparaît nécessaire désormais d’effectuer quelques concessions pour disposer d’un gain accru sur son assurance-vie notamment en augmentant la durée du blocage des fonds ou investissant une partie de son capital.

Une hypothèse qui peut en effrayer plus d’un mais qui peut booster la performance de son contrat d’assurance-vie !

Photo de Une : Michaël Bouchain, Directeur régional PACA Primonial Gestion Privée accompagné par ses collaborateurs ont évoqué les alternatives à la baisse du fonds euros. (DR K.S)

deconnecte