Finance

Identification

9 octobre 2017

La Caisse d'Epargne (...)
La Caisse d'Epargne et le Secrétariat d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes signent un accord pour porter au moins jusqu'à 40 % le taux de femmes créatrices d'entreprise en France d'ici 2020
Valérie Noriega
Les Petites Affiches

La Caisse d’Epargne et le Secrétariat d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes signent un accord pour porter au moins jusqu’à 40 % le taux de femmes créatrices d’entreprise en France d’ici 2020.

Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat auprès du premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, Joël Chassard, président du directoire de la Caisse d’Epargne Normandie et membre du bureau de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Epargne et Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local à la Caisse des dépôts et consignations ont
signé le 6 octobre, à l’occasion du Positive Economy Forum organisé au Havre, un nouveau partenariat pour le développement de l’entrepreneuriat féminin en France.

Historiquement et en particulier depuis 2012, la Caisse d’Epargne est un acteur pleinement engagé dans la promotion et l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin.

Avec la signature de ce deuxième accord cadre, la Caisse d’Epargne confirme son engagement pérenne et affirme à nouveau sa volonté d’aller plus loin, en complétant les mesures prises dès 2014, lors de la signature du premier accord.

Soutenir l’entrepreneuriat féminin est pour la Caisse d’Epargne un enjeu économique et d’innovation sociétale. La création d’entreprises par les femmes contribue au développement des territoires et renforce la place des femmes dans la société.
C’est pourquoi, la Caisse d’Epargne complète les mesures prises dès 2014 lors de la signature du premier accord avec les nouveaux engagements suivants :
- faciliter l’accès des femmes entrepreneures au micro-crédit professionnel ;
- accompagner les femmes entrepreneures dans les territoires fragiles ;
- contractualiser avec une ou plusieurs associations partenaires portant un programme de développement de l’entrepreneuriat féminin ;
- distribuer un prêt à taux zéro en faveur des femmes entrepreneures ;
- désigner un réseau de référents « Entrepreneuriat féminin » au sein de chaque Caisse d’Epargne ;
- participer à la rédaction d’un ouvrage sur le financement des entreprises en intégrant un axe « entrepreneuriat féminin ».

deconnecte