Paiements : gare à l'usurp

Paiements : gare à l’usurpation d’identité !

Il n’est pas rare que des internautes, particuliers ou entreprises, reçoivent dans leurs boîtes aux lettres des mails frauduleux qui s’avèrent être des tentatives d’escroquerie par usurpation d’identité d’une administration.
Bercy met en garde : tous les services de l’Etat peuvent être concernés par ces usurpations, mais généralement c’est la Direction générale des finances publiques (DGFiP) ainsi que de ses services régionaux qui sont particulièrement utilisés par les escrocs ;

« Plus concrètement, des demandes par courriels ou courriers, faisant référence à des articles du code général des impôts, parfois accompagnées de faux formulaires en pièce jointe et de fausses signatures, usurpent l’identité et les adresses électroniques de la DGFiP » explique le ministère de l’Economie et des Finances.

La DGFiP reporte ainsi que beaucoup d’entreprises reçoivent également des demandes de règlement de factures «  soit disant non payées » de leurs principaux clients, français et européens, alors qu’elles règlent habituellement par virements SEPA. Si vous recevez ce type de message, soyez donc particulièrement vigilant, il s’agit très probablement d’une arnaque !
Une autre méthode largement utilisée consiste à réclamer, le vendredi après-midi lorsque les services comptables et bancaires sont au ralenti, un virement en urgence de la part de la direction. Il s’agit encore d’une usurpation d’identité qui, si elle réussit, peut être ruineuse…
En cas de doute sur un message, surtout ci celui-ci ne provient pas de l’adresse électronique de vos interlocuteurs habituels, ne répondez pas, ne cliquez pas sur les éventuels liens à l’intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site) et signalez la tentative d’escroquerie sur internet-signalement.gouv.fr ou en appelant le numéro vert gratuit : 0 805 805 817.

Visuel de Une illustration DR

deconnecte