Mobilité : l'exemple (...)

Mobilité : l’exemple vertueux du pays de Grasse



La mobilité est devenue un enjeu majeur. Si les déplacements conditionnent notre quotidien et contribuent au dynamisme des territoires, ils impactent aussi notre qualité de vie et l’environnement. Tout le monde le sait, le transport est une source importante de pollution atmosphérique et son poids dans les émissions de gaz à effet de serre est considérable. Si nous voulons conserver une planète en bon état de fonctionnement, il y a urgence à redoubler d’efforts…

La semaine européenne de la mobilité (du 16 au 22 septembre) a pour objectif d’inciter tous les citoyens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement. Sur le territoire, la communauté d’agglomération du pays de grasse s’engage et présente des solutions pour repenser sa façon de se déplacer en bougeant autrement. Elle offre une « panoplie » complète de possibilités.

Comme la solution de covoiturage « Klaxit  » avec laquelle la CAPG a décidé de continuer sa collaboration après une année d’expérimentation. Les 23 communes et les 100 000 habitants du territoire peuvent covoiturer au quotidien. Depuis le lancement en septembre 2020, plus de 500 personnes se sont inscrites. Et chacun y trouve son compte, le conducteur comme le passager embarqué.

Il y a aussi la bicyclette à assistance électrique

La CAPG renforce sa flotte avec 53 vélos disponibles à la location pour un montant de 32 € par mois, pour les habitants ou actifs du territoire. Et pour garantir aux usagers des aménagements sécurisés, gratuits et en libre accès pour l’usage du vélo, une offre de stationnement a été créée avec les « Boxyclettes » depuis 2019. Aujourd’hui, 116 places sécurisées sont disponibles, dont 66 sur Grasse, à l’intersection des modes de transports complémentaires tels que le train, le bus ou le covoiturage. Il s’agit d’encourager la multimodalité ainsi que la pratique du vélo.

Les transports en commun ne sont pas oubliés

En tant qu’Autorité Organisatrice de la Mobilité, et en anticipation du renouvellement de son prochain marché en juillet 2022, le Pays de Grasse a testé la faisabilité technique d’un verdissement de sa flotte avec l’intégration de trois bus électriques sur son réseau de transport public Sillages. Une expérimentation qui a suscité une grande satisfaction des utilisateurs. La CAPG souhaite disposer dès 2023 d’une flotte composée de 25% de véhicules propres.

Enfin, parce que l’électricité c’est l’avenir, le service WIIIZ compte 120 bornes réparties sur l’Ouest des Alpes-Maritimes qui permettent aux automobilistes de recharger leur voiture à partir de 2 euros ou par un abonnement mensuel à 6 euros. L’électricité vendue à cette occasion est d’origine garantie 100% renouvelable.

Photo de Une : illustration DR

deconnecte