Les intercommunalités (...)

Les intercommunalités des A-M interpellent le Premier Ministre pour demander à l’Etat de cesser de réquisitionner les équipements de protection des collectivités

L’ensemble des Présidents des intercommunalités des Alpes-Maritimes saisissent officiellement le Premier Ministre et le Ministre de l’Intérieur dans un courrier commun envoyé ce matin. Ils demandent solennellement aux services de l’Etat de ne pas prendre d’autorité les équipements de protection commandés par les collectivités pour protéger leurs populations.

Mobilisés depuis le début de l’épidémie, les Présidents des intercommunalités des Alpes-Maritimes se battent pour obtenir les équipements de protection qui font défaut aux territoires pour tenter, alors que tel n’est pas leur rôle, de répondre avec responsabilité aux demandes des professionnels de santé qui en ont besoin.

Les communes et intercommunalités ont, par exemple, pris l’initiative de commander en urgence plusieurs dizaines de milliers de masques homologués, de blouses, de sur-blouses, de thermomètres qui manquaient cruellement, afin qu’aucun équipement de protection ne fasse défaut aux hôpitaux et que tous les professionnels de santé et salariés en première ligne puisse bénéficier notamment de masques de protection.

Ces derniers jours, les Présidents d’intrecommunalités des Alpes-Maritimes ont été particulièrement choqués par les nombreuses réquisitions qui ont été effectuées sur le territoire national par les autorités de l’Etat sur des livraisons de marchandises commandées par des collectivités locales. La semaine dernière, le Gouvernement a réquisitionné les masques destinés aux Bouches-du-Rhône. Dans d’autres régions, des commandes identiques ont connu des difficultés d’approvisionnement.

Les signataires

« Nous demandons solennellement, au Premier Ministre au nom de tous les maires de nos intercommunalités et au nom de nos habitants, de ne pas nous priver de nos matériels et équipements légitimement et légalement acquis pour protéger nos populations.

Cette façon de faire de l’Etat envers les collectivités locales ne peut que susciter l’incompréhension de nos administrés qui ont plus que jamais besoin d’une ligne claire dans la lutte contre cette épidémie. »

Ce courrier a été signé par :
- Christian ESTROSI, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur
- David LISNARD, Président de la Communauté d’Agglomération Cannes Lérins
- Charles-Ange​ GINESY, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Président de la Communauté de Communes Alpes d’Azur
- Jean LEONETTI, Président de la Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis
- Maurice LAVAGNA, Président de la Communauté de Communes du Pays des Paillons
- Jean-Claude GUIBAL, Président de la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française
- Jérôme VIAUD, Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse

Photo de Une : Christian Estrosi et David Lisnard signant ce courrier, DR Ville Nice et Ville de Cannes

deconnecte