Présidentielle : Macron

Présidentielle : Macron et Le Pen dans un mouchoir


Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour Challenges et publié hier, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seraient en tête au coude à coude pour le premier tour de l’élection présidentielle, le premier étant crédité de 24% des voix, la seconde de 23%. Dans tous les cas de figures, les autres concurrents seraient distancés, Xavier Bertrand obtenant 16% s’il était le candidat de la droite et Valérie Pécresse 14%.

Si Eric Ciotti était désigné comme candidat de sa famille politique, il obtiendrait 6% des voix, Macron se trouvant alors à 30% et Le Pen à 26%. C’est la première fois que le nom du député azuréen est testé pour cette élection et sa candidature est encore récente.

A gauche, la multiplicité des candidatures annoncées n’a pas encore permis de faire sortir du chapeau un candidat « indiscutable » pour le moment. Jean-Luc Mélenchon, qui bataille pour motiver ses Insoumis et les abstentionnistes, réunirait 12% des voix, Anne Hidalgo 7%, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot 6%. Pas de quoi espérer se qualifier pour le second tour.

Il reste que toutes les candidatures (Montebourg, Piolle, Barnier etc.) n’ont pas été testée dans ce sondage et que la marge d’erreur est susceptible de remettre en cause l’ordre d’arrivée. Quoiqu’il en soit, le président de la République sortant serait toujours devant la présidente du RN avec 55% des voix contre 45%, promettant une affiche déjà vue il y a bientôt cinq ans.
Mais d’ici l’élection, les éventuelles « primaires » à droite et à gauche ainsi que l’actualité politique peuvent venir bousculer les sondages qui, on l’a bien vu ces dernières années, réussissent bien à sentir les mouvements d’opinion à défaut de les quantifier avec précision.
Et les précédentes élections ont montré que rien ne sert de trop courir en tête car la ligne d’arrivée est encore bien loin…

Photo de Une. illustration DR

deconnecte