Santé

Identification

11 février 2019

Centre Régional de Coordin
profil
Proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

En novembre dernier, Christian Estrosi a eu la confirmation par la Ministre de la Justice, Nicole Belloubet, que Nice accueillerait le « Centre Régional de Coordination et de Formation du psychotraumatisme » Une réunion du Conseil Local de Santé Mentale (CLSM) de la Ville de Nice a eu lieu les jours derniers pour préciser et commencer à concrétiser le projet, en y associant les familles des victimes de l’attentat du 14 juillet 2016.

Ce dispositif régional sera chargé d’améliorer la prise en charge des victimes quelle que soit l’origine du traumatisme. Il permettra à de nombreuses personnes, victimes ou proches, de bénéficier de l’expertise d’une équipe pluridisciplinaire en terme d’accompagnement thérapeutique, social, juridique et pour les professionnels, d’être formés à des modalités de prise en charge novatrices dans le champ du psychotraumatisme. Le Centre Régional de Coordination et de Formation du psychotraumatisme favorisera la consolidation du réseau des acteurs existants via la coordination des Cellules d’Urgence Médico-Psychologique et l’expérimentation de nouveaux parcours de prise en charge en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Corse.

Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence- Alpes- Côte d’Azur, Président du conseil de surveillance du CHU de Nice :

« Chaque jour, Nice affirme sa capacité de résilience. Implanter ici le dispositif régional de prise en charge globale du psychotraumatisme est une décision forte de sens et de symboles.

Avec le Professeur Olivier Guérin, mon Adjoint au Maire délégué à la santé, à l’autonomie et à la silver économie, et avec Charles Guépratte, directeur du CHU, nous entendons tout mettre en œuvre pour améliorer la qualité de la prise en charge en santé mentale sur notre territoire et plus largement sur la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Corse afin d’apaiser les souffrances de celles et ceux qui en ont besoin.

J’ai demandé à ce que les associations de familles des victimes de l’attentat du 14 juillet 2016 soient pleinement associées à la création de ce Centre Régional de Coordination et de Formation du psychotraumatisme et participent aux travaux de concrétisation au sein du Conseil Local de Santé Mentale qui est chargé de penser la concrétisation du projet. Nous ne réussirons la mise en place de ce dispositif qu’avec elles.

Je souhaite une pleine mobilisation de l’ensemble des acteurs – médecins libéraux, infirmiers, travailleurs sociaux, personnels de l’éducation Nationale…- pour aider à identifier les personnes dans le besoin, notamment les enfants, et je serai très vigilant sur le volet des compétences et de la formation des personnels tout champ concerné par la prise en charge du psychotraumatisme. »

Confiée au CHU de Nice, la réalisation de ce projet rassemble la Métropole Nice Côte d’Azur, la Ville de Nice et son CCAS, la Fondation Lenval, l’Assistance Publique- Hôpitaux de Marseille, et l’Université Côte d’Azur et le Centre Hospitalier Montfavet Avignon.

deconnecte