Joggeurs, cyclistes... :

Joggeurs, cyclistes... : les précisions de la Préfecture des A-M sur le port du masque

Pour lutter contre la propagation de l’épidémie de COVID-19, le décret du 10 juillet 2020 modifié autorise le représentant de l’État à étendre le port du masque à certains lieux publics.
Ainsi, le préfet des Alpes-Maritimes a été amené à étendre le port du masque par arrêté du 20 août 2020.
Afin de répondre aux interrogations relatives aux conditions d’application de cet arrêté, le préfet a apporté des précisions ce jour.

- les usagers utilisant un mode de circulation douce (vélo, trottinette, skate, rollers, overboard...) se trouvant sur une voie dédiée de type pistes cyclables, routes, chemins ne sont pas soumis au port du masque lorsqu’ils excercent leur activité sportive.
Ils doivent néanmoins en revanche toujours être en possession d’un masque afin de le porter immédiatement dans les situations suivantes :
- activités exercées à proximité d’une zone de forte concentration de personnes,
- arrêt à proximité d’une zone à forte concentration de public.

- Les joggeurs sont astreints, comme les piétons, au port du masque.

- Concernant le port du masque dans les véhicules, celui-ci n’est pas nécessaire lorsque le conducteur est seul ou accompagné d’un ou plusieurs membres de son foyer.

Dans l’intérêt de tous, le préfet appelle chacun à faire preuve de bon sens dans la mise en œuvre des gestes barrières et à faire preuve de responsabilité et de civisme pour se protéger soi-même et aussi pour protéger les autres.

Visuel de Une : pas de masque obligatoire à vélo si l’on roule sur un espace dédié de type pistes cyclables, routes, chemins DR illustration

deconnecte