La fondation Lenval (...)

La fondation Lenval améliore la prise en charge des scolioses thoraco-lombaires et réduit le temps d’hospitalisation

Une première dans le sud de la France : grâce à une innovante fixation souple et à un abord moins invasif, l’équipe de chirurgie orthopédique de Lenval améliore la prise en charge des scolioses thoraco-lombaireset réduit le temps d’hospitalisation.

L’hôpital universitaire pédiatrique de la Fondation Lenval est reconnu pour son expertise en chirurgie. Les scolioses précoces sont aujourd’hui l’objet d’une chirurgie prometteuse.
Federico SOLLA vient de réaliser, avec succès, une intervention chirurgicale pour une adolescente de 12 ans et c’est une première pour le sud de la France.

L’intervention s’est déroulée le 8 juin 2020 DR Lenval

Fin 2019, la jeune fille rencontre le chirurgien pour la première fois. Il mesure une scoliose thoraco-lombaire de 45 degrés et constate qu’elle est en phase de croissance rapide. Traditionnellement, le port d’un corset, suivi d’une chirurgie de correction avec fusion osseuse deux à trois ans plus tard, auraient été préconisés. Mais le chirurgien Federico SOLLA sait que le corset ne permet pas de corriger la courbure, uniquement de la stabiliser jusqu’en fin de croissance.
L’intervention s’est déroulée le 8 juin 2020

Pour lui, le traitement chirurgical s’imposera, tôt ou tard : « Les courbures thoraco-lombaires qui dépassent 40 degrés entrainent un déséquilibre important. A l’âge adulte, on constate généralement des douleurs dans le dos et les membres inférieurs, de l’arthrose et de l’inconfort. » Ce constat thérapeutique lourd - imposant le port d’un corset dont l’efficacité serait minime et une intervention chirurgicale de fusion vertébrale (une arthrodèse) - nécessitait une nouvelle approche thérapeutique, explique Federico SOLLA, qui a déjà publié un article sur cet argument dans un journal scientifique américain (Clinical Spine Surgery).

Quelques semaines plus tard, lors d’un congrès de chirurgiens du rachis, le Dr SOLLA rencontre un collègue de Dijon. Ce dernier a mis au point une technique innovante permettant la correction précoce de ces courbures, visant à garder la mobilité entre les vertèbres et la croissance vertébrale. C’est un système de fixation souple grâce à un câble en plastique, qui remplace l’utilisation usuelle d’une tige en métal.

Convaincu par l’expérience dijonnaise qui montre une bonne correction et aucun effet indésirable, le Dr SOLLA a proposé à la famille varoise cette intervention chirurgicale.

Une première dans le sud de la France, le 8 juin dernier l’opération a été réalisée avec une fixation souple par voie postérieure (incision dans le dos) unilatérale (du côté de la convexité de la courbure). L’équipe chirurgicale et anesthésique est aujourd’hui en mesure d’assurer cette opération de chirurgie orthopédique conduite en 2 heures.
« Cette correction de 90% est une réussite, elle est en moyenne généralement de 70%. Nous sommes passés de 45 degrés à 5 degrés en réalisant cette opération chirurgicale précocement, lorsque la courbure était encore très souple : c’est aussi un élément important de sa réussite  » précise le chirurgien, Federico SOLLA.

La patiente a pu se lever dès le lendemain et a quitté la fondation Lenval cinq jours plus tard, alors que la durée moyenne d’un séjour d’hospitalisation pour la chirurgie d’une scoliose est d’une semaine.
Un suivi régulier, de trois à quatre rendez-vous par an, sera nécessaire pour vérifier la stabilité de la correction, qui pourrait encore s’améliorer grâce à la croissance résiduelle.

Le Docteur Federico SOLLA, chirurgien orthopédiste pédiatre de la Fondation Lenval depuis 2012.


Le Dr Solla s’intéresse particulièrement à la prise en charge des patients présentant des malformations de la colonne vertébrale.
Diplômé de la faculté de médecine de Lyon, il a effectué son clinicat au contact des Professeurs Chotel, Kholer et Bérard en chirurgie pédiatrique des malformations rachidiennes et des membres inférieurs. Il s’est aussi formé au Centre des Massues à Lyon reconnu à l’échelle internationale pour leur prise en charge des scolioses. Il a obtenu en 2015 le diplôme inter-universitaire de chirurgie du rachis.
S’intéressant à la recherche biomédicale, il a aussi obtenu un certificat d’étude supérieure de bio-statistique à l’université d’Aix-Marseille et a passé une année de recherche à étudier la greffe composite néonatale. Membre de la SOFOP et de la SOFCOT, le Dr Solla est chef de service adjoint du département de chirurgie pédiatrique de la fondation Lenval.

deconnecte