Nice : un Plan d'actions

Nice : un Plan d’actions solidaires en faveur des étudiants

Ce plan, élaboré par la Ville de Nice et ses partenaires (Université Côte d’Azur, CROUS Nice-Toulon, associations étudiantes…) vise notamment à développer les aides alimentaires, améliorer la santé physique et mentale des jeunes, soutenir leur pouvoir d’achat, favoriser leur accès au logement et au transport, et valoriser leur engagement citoyen. Première mesure concrète : l’ouverture dès ce lundi 8 février d’une ligne téléphonique d’écoute psychologique dédiée aux étudiants et aux jeunes qui vivent mal cette période d’isolement.

Dimanche 7 février, Christian Estrosi s’est rendu à la Maison de l’Etudiant, située avenue François Mitterrand à Nice. Il est allé à la rencontre des étudiants de la résidence Olivier Chesneau pour échanger avec eux, entendre leurs préoccupations, leurs difficultés et leurs besoins. Le Maire de Nice en a profité pour leur présenter le plan d’actions solidaires qui leur est destiné. : « Avec ce plan ambitieux, nous amplifions nos actions auprès des jeunes. Nous leur apportons des réponses concrètes et pérennes aux problématiques qu’ils rencontrent. Nous leur donnons des perspectives positives et de l’espérance. Nous les soutenons, particulièrement en cette période de crise sanitaire, dans leur parcours d’apprentissage et d’études afin qu’ils construisent leur vie future dans des conditions sereines. »

Quelques chiffres clefs

- 45 000 étudiants,
- 3 900 places dans les 8 résidences universitaires du CROUS (2 000 sur site actuellement),
- 5,8% de boursiers en plus à Nice cette année sur un total de 10 600 boursiers (3,5% au plan national).
- Un vaste plan d’actions solidaires lancé en janvier 2021, coordonné par la nouvelle Direction municipale Jeunesse, vie associative et étudiante

Ce plan consiste en un accompagnement des étudiants dans leur quotidien, vers l’autonomie, par le renforcement des dispositifs d’accueil, d’information, d’accès à la restauration, au logement, aux transports, à la santé, aux jobs étudiants et par la construction de partenariats favorisant l’accès à l’enseignement supérieur, à l’apprentissage et à l’emploi.

Les actions conjoncturelles et structurelles de ce plan répondent aux enjeux de la crise sanitaire, proposent d’aller plus loin et de traiter les problématiques de fond.

Les mesures phares

Emploi 

Compte tenu de la hausse de la précarité des étudiants notamment privés d’emplois leur permettant de subvenir à leurs besoins, la ville de Nice souhaite leur proposer des vacations au sein des collectivités dénommée «  réserve étudiante  ».

Face à l’accroissement de l’activité liée à la crise sanitaire, les étudiants peuvent soutenir l’action des collectivités et participer à des missions d’intérêt général dans des contextes de crise sanitaire ou d’urgence. Ils effectueront des missions comme du soutien logistique, téléphonique, de l’accueil ou tout autre mission. Ces vacations d’intérêt général Covid pourront être complémentaires aux vacations déjà effectuées au sein des services publics (surveillance de cantine, de stade etc.)

Restauration 

Création d’un premier restaurant solidaire dédié aux étudiants qui sera géré par l’association étudiante Face 06 et dont l’ouverture est prévue au 1er trimestre 2021 ;

Logement 

Le logement des jeunes et plus particulièrement celui des étudiants est une thématique intégrée dans le Programme Local de l’Habitat (PLH) métropolitain.
Pour rappel : le territoire compte près de 3 730 logements étudiants (CROUS et bailleurs sociaux), hors logements étudiants privés. Depuis 2008, 1 250 logements sociaux étudiants ont été livrés ou sont en cours étude, et 946 ont été réhabilités.

Quelques exemples :
Livraison en août 2019 de 30 logements étudiants dans le cadre du programme LOGIREM/FAC HABITAT au 3, rue Trachel
Livraison de 100 logements étudiants en 2022 sur le futur Campus d’apprentissage dans l’Eco Vallée / Programme Habitat 06.

- Création d’un Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes (CLLAJ) à compter de février 2021. Un point d’accueil logement spécifique pour les jeunes sera ouvert à la Maison de l’Habitant. Ce point d’accueil proposera aux jeunes de 18 à 30 ans, ayant des difficultés d’accès au logement et ce, quelle que soit leur situation socioprofessionnelle et personnelle, des conseils, de l’information, un lien vers les partenaires, un accompagnement pour leur permettre l’accès aux droits et à une solution de logement adaptée.

- Promotion et création de modes de logements alternatifs en complément des dispositifs de logements en résidences universitaires. La ville souhaite promouvoir d’autres modes de logement propices à rompre l’isolement à la fois des jeunes et des séniors, notamment la cohabitation intergénérationnelle et l’amorce d’un programme de colocation solidaire permettant aux jeunes d’accéder à un logement social en échange d’une implication dans la construction de projets responsables au sein d’un quartier.

- Construction de 475 logements étudiants à Nice par le CROUS Nice Toulon d’ici 2026 dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région (CPER).

Transports 

La Métropole Nice Côte d’Azur qui définit les tarifs de son réseau de transports urbains Lignes d’Azur en tant qu’Autorité Organisatrice de la Mobilité, travaille sur la mise en place de la gratuité des transports publics le week-end, pour les personnes âgées entre 18 et 25 ans pour favoriser les déplacements en transports en commun.

Santé 

Il s’agit de faire face à la détresse des jeunes et d’assurer une meilleure prise en charge de leurs difficultés liées à la Covid-19.

La ville de Nice ouvre, dès le lundi 8 février, une ligne téléphonique d’écoute psychologique dédiée aux étudiants et aux jeunes qui vivent mal cette période d’isolement.

Celle-ci est organisée par le CCAS de Nice (service de l’Escale) en lien avec une équipe d’une dizaine de psychologues spécialisés dans l’écoute des jeunes autour de Eléonore Brocq, psychologue au CHU.

Un numéro dédié : 04.97.13.46.46.
Une ligne disponible de 13h à 18h, du lundi au vendredi.
Un mail : cellule.psychologiquejeunes@ccas-nice.fr
Un RDV en moins de 48h

Parmi les mesures santé, un dispositif d’accès aux soins facilités, spécifiquement dédié aux jeunes et aux étudiants sera également mis en place (consultations médicales, psychologiques, nutrition).

Loisirs, culture et vie associative 

- Proposer aux jeunes une offre culturelle, sportive et de loisirs adaptée et créative,

- Elaboration d’une programmation « jeunes » identifiée, avec comme point d’ancrage la Maison de l’Etudiant, mais aussi des offres « hors les murs » sur l’ensemble du territoire niçois et un réseau de scènes « jeunes »,

- La ville a également à cœur de valoriser la jeunesse et son engagement citoyen, à travers le soutien d’actions solidaires et éco-responsables initiées par le tissu associatif et les jeunes.

Afin d’institutionnaliser le pilotage par la ville d’une réunion mensuelle des associations, une « Task force  » associative et étudiante sera créée pour continuer à partager les bonnes pratiques. Cette « Task force » pourra travailler en lien étroit avec l’Agence de sécurité sanitaire, environnementale et de gestion des risques, en temps de crise.

Dès mars 2020, la ville de Nice a renforcé ses actions en faveur des étudiants en difficulté

En complément des actions portées par Université Côte d’Azur et le CROUS, la Ville de Nice a initié dès mars 2020 des actions d’aides et d’accompagnement en faveur des étudiants :

Lutte contre la rupture d’égalité en matière numérique

Dès le 1er confinement, la Ville et l’Université ont apporté leur soutien aux étudiants afin de leur permettre de poursuivre leur cursus à distance dans les meilleures conditions possibles par la fourniture d’ordinateurs, de clés 4 G, le prêt longue durée d’ordinateurs (près de 300 étudiants concernés) ou encore l’abonnement pour les étudiants sourds ou malentendants à une application numérique sous-titrant en temps réel les cours à distance.

La Ville a versé à l’Université, en juin 2020, une subvention de 7000 € (sur une dépense totale de 20 000€) pour couvrir les dépenses engagées par l’Université pour l’acquisition des clés 4G et de l’application à destination des étudiants sourds ou malentendants.

Soutien accru aux associations étudiantes

La Ville a soutenu financièrement les associations étudiantes mobilisées pendant cette période et qui se sont illustrées en mettant en place des dispositifs de solidarité telles que la livraison des courses au domicile des séniors, la création d’une hotline permettant d’assurer un soutien psychologique et un relais d’information à tous les étudiants, en plus de la diffusion quotidienne des informations relatives à la situation sanitaire via les réseaux sociaux.

La ville a versé une subvention de 5000 € à la Face 06 pour soutenir le fonctionnement de son épicerie solidaire.

Pour rappel, la ligne d’écoute mis en place par la Face 06 fonctionne ainsi : l’étudiant adresse un mail à l’adresse générique solidarite@face06.com et il est rappelé dans l’heure de 10h à 20h.

Distribution de paniers de produits frais et de colis alimentaires

La ville a offert et distribué plus de 200 paniers de produits frais/ semaine, confectionnés pour la plupart par la cuisine centrale de la Ville de Nice, dans les résidences universitaires du CROUS de mars à juin 2020. Puis, près de 1500 colis de denrées alimentaires, ont été distribués aux étudiants lors du 2ème confinement (novembre et décembre 2020).

Campagne de communication destinée aux jeunes

Rappel des gestes barrières via les réseaux sociaux.

Des groupes de travail entre services municipaux, associations de quartiers et étudiantes pour répondre de manière plus efficace aux besoins de la population

Pour accompagner mieux encore les associations - partenaires essentiels de la municipalité - dans leurs missions, et ainsi répondre de manière plus efficace aux besoins des populations les plus fragiles, des groupes de travail ont été réunis pour engager une réflexion approfondie sur les actions conjointes qui pourraient être menées.

Ces groupes de travail, composés de neuf élus, d’agents de cinq directions municipales (jeunesse, vie étudiante et associative, solidarités, cohésion sociale, seniors…) et de responsables de 34 associations (dont 9 étudiantes) ont proposé des solutions pour améliorer les conditions de vie d’un grand nombre de Niçoises et de Niçois rencontrant des difficultés économiques et sociales particulièrement importantes : aide alimentaire, solidarité et isolement social, accompagnement au numérique, des mesures concrètes et pérennes ont été prises.

Aide alimentaire

Création de restaurants solidaires dédiés aux étudiants / Ouverture du premier restaurant au 1er trimestre 2021 à côté de l’épicerie sociale et solidaire Agoraé ;
Ouverture d’un groupe de travail pour développer les épiceries sociales et solidaires étudiantes.

Accompagnement numérique

Création d’un « Accompagnement à la formation au numérique intergénérations » (utilisation basique smartphone, tablette, ordinateur …) en faveur des personnes âgées les plus en difficulté, par les étudiants ou des agents de la collectivité volontaires.

Solidarité et isolement social

- Développement du Tutorat dans les quartiers (1000 tuteurs en 2025) : mise en place d’un dispositif d’accompagnement des jeunes par des étudiants bénévoles ;
- Ouverture d’un groupe de travail pour mettre en place un Continuum d’accompagnement social, du collège jusqu’à l’insertion professionnelle garantie en passant par l’enseignement supérieur : création d’un dispositif innovant pour favoriser la formation et l’insertion professionnelle des jeunes des quartiers difficiles.

Photo de Une : le Maire de Nice a échangé avec les étudiants comme ici avec Toihir MMADI, en troisième année de Lettres, originaire de Mayotte. (Ville de Nice - Julien Véran).

deconnecte