Participez au défi digital

Participez au défi digital de la Ville de Nice pour "Oranger le monde"

Pour la 3e année consécutive, à l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes célébrée le 25 novembre, la ville de Nice s’associe à l’opération « Orangez le monde » impulsée par l’Organisation des Nations Unies (ONU).
Cette couleur a été désignée par l’organisation internationale pour symboliser un avenir meilleur, empreint d’optimisme et renforcer les actions destinées à mettre fin aux violences contre les femmes et les jeunes filles.

je dis non aux violences faites aux femmes

Compte-tenu du contexte sanitaire, aucun événement collectif ne pourra avoir lieu. Cependant, la Ville de Nice, engagée contre les violences faites aux femmes, les inégalités, la discrimination et le harcèlement, propose aux Niçoises et aux Niçois de se mobiliser pour cette journée de sensibilisation en participant à un défi digital : se photographier avec une couleur orange sur soi (tee-shirt, écharpe, lunettes, bonnet…) chez soi, sur son lieu de travail/télétravail, tout en respectant les règles de confinement.

L’idée est de poster un maximum de photos sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) avec la mention : #25novembre#NICE, je dis non aux violences faites aux femmes ! ».

A noter aussi que demain, dès la nuit tombée, plusieurs bâtiments et sites emblématiques de la ville de Nice seront éclairés en orange : la mairie principale, la Tour Bellanda, la Tête Carrée, la serre du Parc Phoenix, le Palais de Justice. La structure I LOVE NICE sera également aux couleurs de l’événement.


Christian Estrosi
, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la région Provence Alpes Côte d’Azur : « Cette violence insupportable envers les femmes est la pire injustice. A Nice et dans notre Métropole, avec mon adjointe déléguée à la lutte contre les discriminations et aux droits des femmes Maty Diouf, ce combat pour les libertés et la dignité des femmes, c’est tous les jours que nous le menons. Au nom de l’égalité, parce qu’il n’y a pas de vraie égalité sans liberté.
Aujourd’hui, avec les mesures de confinement, on perçoit une hausse inquiétante des actes de violences conjugales et plus que jamais nous devons tout mettre en œuvre pour combattre ce fléau inacceptable.
Participer à cette action « Orangez le Monde » lancée par cette organisation internationale qui a pour vocation la paix et la sécurité de chaque individu n’est pas que symbolique, elle nous rappelle que nous ne devons rien lâcher, nous devons aller encore plus loin dans ce combat pour l’égalité, la justice et la liberté
 ».

Pour rappel, ci-dessous les mesures mises en place par la ville de Nice pour les femmes victimes de violences durant le confinement

Mesures pour les signalements :

Mise en place d’un Numéro dédié : 04.97.13.49.00 joignable H24/ 7j/7. - Numéro d’urgence pour signaler une situation de violence intrafamiliale connue ou supposée sur la base de témoignages de scènes de violences. En ligne : des personnes formées pour analyser les situations décrites et y apporter la réponse la plus appropriée ;
- Adresse mail dédiée : nicefemmes@ccas-nice.fr ;

- Permanence téléphonique maintenue au Centre d’Accueil de Jour l’Abri Côtier et interventions d’urgence garanties sur rendez-vous avec des assistantes sociales, éducatrices spécialisées, psychologues, orientations vers les services spécialisés.
Le suivi social est maintenu par le centre d’accueil de jour l’Abri Côtier : Malgré le confinement, les liens professionnels sont maintenus entre les différents acteurs intervenant sur le champ social et juridique. La coordination entre ces acteurs permet aux femmes victimes de violences d’être entendues, soutenues, défendues.

- Possibilité de faire un signalement aux 16 bornes d’appel d’urgence installées sur les 16 sites les plus fréquentés de la ville (Gare Thiers, place Masséna, place Garibaldi, Quai des Etats-Unis, angle Jean Médecin/Victor Hugo, parc du Ray, Eglise place St Roch …).
- Campagne de communication dans la presse pour sensibiliser les entourages et les voisinages qui ont le rôle de signaler des situations ou des scènes de violences intrafamiliales entendues ou constatées.

Mesures pour prendre en charge les situations :

- Mise en place d’hébergements d’urgence pour les victimes qui souhaiteraient quitter leur domicile dans cette situation de confinement. La Ville de Nice propose à toutes les femmes victimes de violences, avec ou sans enfant, de quitter le domicile et d’être hébergées en chambre d’hôtel ou en appartement, en lien avec le 115.
- Mise en place de procédures simplifiées par les différents intervenants pour être au plus près des victimes (envois d’avocats spécialisés, de demandes d’aides alimentaires par mail par exemple).
- En journée, postes de Police Municipale ou commissariats de police de Nice ;
- La nuit : accueil dans les commissariats pour une prise en charge.

Visuel de Une DR U.N WOMEN

deconnecte