Vie locale

Identification

17 mai 2018

L'Ambassadrice d'Italie
L'Ambassadrice d'Italie en France à l'écoute des adhérents de la Chambre de Commerce Italienne
Publié par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Mercredi 16 mai 2018, la Chambre a eu l’honneur de recevoir l’Ambassadrice d’Italie en France, Teresa CASTALDO, venue à la rencontre des entreprises adhérentes de la Chambre. Etaient présents le Consul d’Italie à Nice - Raffaele DE BENEDICTIS, la Présidente et le Vice-Président Patrizia DALMASSO et Gérard-Louis BOSIO, ainsi que son Directeur Général - Agostino PESCE, pour échanger autour des enjeux économiques et culturels liant la France et l’Italie.

Devenue Ambassadrice d’Italie en janvier dernier, Teresa CASTALDO a à cœur d’écouter les opérateurs des relations économiques franco-italiennes et de répondre à leurs interrogations. Sa vision de la situation actuelle est claire : la France et l’Italie sont de plus en plus amenés à collaborer en puisant dans les atouts de l’un et de l’autre. Les deux pays entretiennent une relation commerciale des plus importantes : la France est le 2ème cible de l’Italie en termes d’investissement et l’Italie est le 3ème pays investisseur pour la France.

Avec les représentants des entreprises adhérentes issues de tous secteurs confondus comme AGRILAND, THELLO, SOCIETE GENERALE, UBI BANCA et FIAT, l’Ambassadrice évoque les différentes manières d’optimiser leur développement en France ; « les entrepreneurs doivent viser plus loin que la Côte d’Azur, toucher les régions où il y a un fort potentiel économique encore peu développé et travailler ensemble. Pour ce faire, celles-ci doivent être soutenues par les institutions privées et publiques. ».

En outre, l’Ambassadrice pointe du doigt « le paradoxe de la proximité ». Les deux pays ont beau être proches et similaires, ils n’ont pas les mêmes modes de fonctionnement d’où la nécessité d’être informés des législations lors de leurs démarches. Depuis 20 ans, la CCIT œuvre pour permettre aux petites comme aux plus grandes entreprises italiennes et françaises de se développer sur le territoire transfrontalier. De cette manière, ajoute l’Ambassadrice Teresa CASTALDO, « les PME ont pu bénéficier d’un processus d’internationalisation qu’on pensait jusqu’alors réservé aux grandes entreprises ».

Photo de Une DR Chambre de Commerce Italienne NCA

deconnecte