Vie locale

Identification

2 décembre 2019

Nice : un nouveau plannin
profil
proposé par Valérie Noriega
Les Petites Affiches

Suite à la fragilisation de la berge du Paillon en aval du Pont Anatole France, la Métropole avait engagé dès mardi 25 novembre, des travaux pour permettre de rouvrir la Pénétrante à la circulation ce mardi 3 décembre, sous réserve que les conditions météorologiques soient favorables.

Or, un nouvel épisode méditerranéen intense ce dimanche 1er décembre a à nouveau placé le département des Alpes-Maritimes en vigilance ROUGE, et a apporté entre 50 et 100 mm de pluie sur le bassin versant des Paillons, aux sols déjà saturés par 6 semaines d’intempéries successives. Ces nouvelles pluies ont porté jusqu’à 800 mm la hauteur de précipitations sur le bassin versant depuis mi-octobre, alors que la moyenne annuelle à Nice est de 750 mm.

Les travaux ont dû être suspendus dès dimanche matin afin de préserver la sécurité des intervenants.

Dès l’annonce de l’épisode pluvieux, le rythme et les plages horaires de travaux ont été étendues afin d’assurer un premier niveau de protection de la berge par enrochements. Ces précautions ont permis de sauvegarder la berge et les premiers ouvrages de confortement lors de la nouvelle crue survenue dimanche soir et toujours en cours.

Ce lundi 2 décembre, la décrue du Paillon est surveillée par les services de la Métropole.

Dans l’attente de pouvoir à nouveau intervenir dans le lit mineur du cours d’eau, l’entreprise réapprovisionne le chantier en matériaux afin de reconstruire le chenal de dérivation du Paillon emportée par la crue, et procède à la réfection de la piste d’accès.

Cette dérivation, qui sera rétablie demain, mardi 3 décembre, permettra de poursuivre les travaux de confortement de berge, tels que prévus initialement, dès le lendemain, mercredi 4 décembre. Ce nouveau planning de travaux devrait permettre une réouverture de la Pénétrante à la circulation en fin de semaine.

La sécurité des automobilistes reste la priorité absolue des Maires concernés (que Christian Estrosi avait réuni pour une réunion de travail le mercredi 27 novembre dernier).

Christian Estrosi, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a demandé à la Région et à la SNCF de continuer à mettre en place la gratuité des TER entre Nice et Tende, pendant toute la durée de ces travaux. Sa demande a été acceptée.

La cellule de veille qui a été mise en place au sein du Centre de Régulation du Trafic Malraux, continuera de se réunir aux heures de pointes : tous les matins à partir de 6h30 et tous les soirs à partir de 16h30, en présence d’un cadre de la Police Municipale et d’un cadre de la Gendarmerie et de la Police Nationale, afin de coordonner les opérations.

La Police Municipale, la Police Nationale et la Gendarmerie continueront d’être mobilisés sur le secteur pour la sécurisation et la fluidification de la circulation.

Rappel des faits

Suite aux intempéries, les services métropolitains avaient constaté, à l’occasion d’opérations de contrôles des ouvrages, une fragilité sur la berge du Paillon côté rive gauche. Le géologue expert, assurant qu’il y avaient des risques à faire circuler des véhicules sur la voie, avait demandé aux Maires de La Trinité et de Nice, par mesure de sécurité, de fermer à la circulation la demi chaussée côté Paillon, dans le sens Nord > Sud, soit dans le sens La Trinité > Nice, entre le pont Anatole France et le carrefour Garigliano, et d’interdire la circulation aux véhicules de plus de 7,5 tonnes, dans le sens Sud > Nord, de Nice vers La Trinité, du carrefour Garigliano vers La Trinité. Il n’était pas question pour la Métropole Nice Côte d’Azur, de faire prendre le moindre risque aux usagers.

Le géologue avait confirmé qu’en raison du risque de chute du mur, construit par le Conseil Départemental il y a plus de 12 ans, des travaux devaient être engagés sans délai. Les travaux ont démarré dès le mardi 26 novembre et ont été réalisés par l’entreprise jours et nuits.

Le curage du Paillon, effectué l’année dernière par les services de la Métropole, couplé au débroussaillage de la zone, a permis de lutter efficacement contre les risques d’inondation qui auraient pu entraîner la fermeture du tunnel Liautaud.

Les déviations conseillées sont les suivantes : Pour les usagers en provenance de la vallée du Paillon en direction de l’A8, il est conseillé d’emprunter le Boulevard Saramito, en direction du sud, au travers du quartier de l’Ariane en restant rive droite et pour ceux en direction de Nice, une déviation via la Route de Turin a été mise en place.

Visuel de Une : DR illustration

deconnecte